Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Trafic de drogue
Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Fès ont procédé, mardi, à l'arrestation de deux individus pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les deux suspects ont été arrêtés en possession de 5.380 comprimés psychotropes et d'ecstasy, suite à deux opérations différentes menées d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), indique un communiqué de la DGSN.
L'un des mis en cause a été interpellé à bord d'un autocar en provenance de Tanger en possession de 3.380 comprimés d'ecstasy et du rivotril, précise la même source, ajoutant que la deuxième opération a été effectuée à la gare ferroviaire où une femme de 30 ans a été appréhendée en possession de 2.000 comprimés d'ecstasy.
Les deux suspects ont été soumis à une enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer ses éventuelles ramifications et ses liens avec d'autres activités criminelles, conclut la même source.

Formation
La Fondation Phosboucraâ a lancé, mardi, un cycle de formation sur "l’hygiène, la sécurité et l’environnement au travail" au profit des entreprises du secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) opérant dans les régions du Sud du Royaume.
La formation, qui se poursuivra jusqu’au 1er février, prévoit des sessions dédiées aux risques liés aux travaux sur chantier, intitulées parcours "General Workers", et d'autres consacrées aux techniques de premiers secours dans un environnement de travail, intitulées parcours "First Aid", indique un communiqué de la Fondation.
Initiées en partenariat avec JESA, société spécialisée en maîtrise d’ouvrage délégué, ces sessions ont pour objectifs de "fournir aux entreprises du bâtiment une qualification dans le domaine de la sécurité afin de les aider à réduire les accidents sur les chantiers, de protéger leurs équipes et par conséquent protéger la pérennité de leurs entreprises et de leurs activités", explique-t-on.
Gratuite et ouverte à toutes les entreprises du BTP opérant dans le Sud marocain, cette initiative a débuté en décembre 2018 par deux sessions en secourisme en milieu du travail. Elle a enregistré la participation de 22 bénéficiaires représentant 9 sociétés de BTP locales, rappelle le communiqué.

Vendredi 1 Février 2019

Lu 718 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com