Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Médias

Un total de 86 correspondants et photographes, de 24 nationalités, représentant 49 institutions médiatiques étrangères ont été accrédités au Maroc jusqu'au mois de septembre dernier, relève le ministère de la Culture et de la Communication, estimant qu'il s'agit là d'une avancée importante. Dans un communiqué, le ministère indique aussi que jusqu'au 31 juillet dernier, 554 autorisations de tournage ont été livrées au profit des sociétés de production nationales et internationales, et des chaînes de télévisions étrangères, ajoutant que 950 licences d'importation de publications pour le compte de distributeurs, professionnels et établissements publics et privés ont été accordés. Au cours de l'année 2018, plus de 2.100 titres étrangers dans les différentes langues ont aussi été distribués.
Ces chiffres témoignent, selon le communiqué, de l'"attraction" que représente le Maroc pour les médias étrangers en tant que pays ouvert qui ne restreint pas la liberté de mouvement des journalistes et correspondants et qui tient à respecter l'autonomie de leur métier et à leur assurer les conditions d'un déplacement libre et sûr à travers les différentes régions du Royaume tout en leur fournissant les autorisations de tournage selon une procédure souple. Ce "progrès" intervient en harmonie avec les dispositions constitutionnelles qui garantissent la liberté de la presse, et ce dans le cadre d'une politique d'ouverture adoptée par le Royaume vis-à-vis de tous les médias étrangers, en s'appuyant sur les indicateurs relatifs à la liberté de la presse, conclut le communiqué.

Enseignement supérieur

Le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a décidé d'augmenter le nombre de places au sein des grandes écoles et des instituts supérieurs nationaux destinées aux candidats des filières de physique, des sciences de l’ingénieur, de la technologie et des sciences industrielles aux classes préparatoires.
Selon un communiqué du ministère, il a été également décidé d’élargir les critères de sélection des candidats de ces filières pour accéder aux différentes spécialités et branches au sein de ces établissements.
Ayant pris note des préoccupations des étudiants de ces filières, le ministère a saisi le Comité national chargé de coordonner le concours national commun, comprenant les directeurs de ces établissements, qui a tranché en faveur de ces doléances, indique la même source.

Mardi 6 Novembre 2018

Lu 372 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com