Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Tanger

Les services de la police judiciaire de la wilaya de Tanger ont procédé, mardi soir, à la saisie de 420 g de cocaïne et à l'arrestation d'un individu soupçonné d'implication dans plusieurs affaires de trafic de drogues.
Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire ont procédé à l'arrestation d'un des individus, qualifiés de "dangereux" et faisant l'objet de plusieurs avis de recherche nationaux, pour son implication présumée dans des affaires de trafic de drogues dures, a-t-on appris de source policière, précisant que l'arrestation du suspect a eu lieu dans le cadre d'une descente dans une villa à Oued Aliane, situé à l'est de Tanger.
L'opération s'est aussi soldée par l'arrestation de quatre filles et du gardien de la villa, et la saisie de 745 comprimés psychotropes, d'une importante somme d'argent, de boissons alcoolisées de contrebande et d'un véhicule utilitaire sport portant de fausses plaques d'immatriculation, a-t-on précisé de même source.

Ifrane

Une femme, qui s'est évanouie lors d'une manifestation organisée mercredi sur fond d'un litige immobilier, a rendu l'âme au cours de son transfert à l'hôpital, a-t-on appris auprès des autorités locales de la province d'Ifrane.
Deux femmes se sont évanouies lors d'une manifestation organisée sur la route nationale N.8 reliant Fès et Marrakech au niveau du centre Sidi Addi (commune de Sidi Lmakhfi) à Ifrane, par un groupe d'individus sur fond d'un litige immobilier, indique la même source, notant que l'une des deux femmes est décédée lors de son transfert à l'hôpital provincial d'Azrou, en dépit des premiers secours qui lui ont été procurés. Une enquête a été ouverte à ce sujet par les autorités compétentes sous la supervision du parquet, souligne la même source.

Arrestation

La police marocaine a annoncé l'arrestation, mardi soir à Tanger, d'un Espagnol et de son "complice" marocain, suspectés d'appartenir à un "réseau criminel spécialisé dans l'escroquerie, l'organisation et la facilitation de l'immigration illégale".
Agés de 35 et 45 ans, ils sont soupçonnés d'avoir "extorqué" des candidats à l'exil "afin de les faire immigrer clandestinement à bord d'embarcations pneumatiques", selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Avisée de cette "escroquerie", la police a mené des "recherches et investigations sur le terrain", qui lui ont permis d'interpeller à Tanger (Nord) "le suspect principal, de nationalité espagnole, ainsi que son complice marocain", a indiqué cette même source.

Samedi 29 Septembre 2018

Lu 353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés