Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, en collaboration avec son homologue de Salé et sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a procédé, mercredi soir, à l’arrestation de deux frères aux antécédents judiciaires pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures à l’arme blanche ayant entraîné la mort d’une personne, survenue le 15 septembre au quartier Al karya (Salé).
Les premiers éléments de l’enquête indiquent que les mis en cause ont agressé à l’arme blanche la victime, âgée de 28 ans, en raison de précédents différends entre eux, indique un communiqué de la Direction générale de la sureté nationale (DGSN), précisant que les investigations et les recherches menées par les services de sécurité, ont permis l’arrestation des deux suspects chez des proches dans les régions de Sidi Maarouf et Bouskoura à Casablanca.  La même source ajoute que deux proches des prévenus, ainsi que l'épouse de l’un d’entre eux, ont été également interpellés pour leur implication dans la dissimulation des deux suspects.
Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue d’élucider les circonstances de ce crime, conclut le communiqué.

Enquête
judiciaire


Les éléments de la police judiciaire de la préfecture de police de Marrakech ont ouvert une enquête pour élucider les circonstances de l'agression à l'arme blanche d'une femme souffrant de handicap mental, par un récidiviste présentant des signes de déficience mentale, indique mercredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les premiers résultats de cette enquête montrent que le mis en cause, un sans-abri à l'instar de la victime, a attaqué la jeune femme âgée de 23 ans à l'entrée de la mosquée Koutoubia, lui causant de légères blessures, avant que les éléments de police qui patrouillaient sur place n'interviennent pour arrêter le prévenu et saisir l'arme blanche utilisée dans l'agression, souligne la DGSN dans un communiqué. Le mis en cause a été soumis à une enquête judiciaire menée par le service préfectoral de la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent alors que la victime a été transférée à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, conclut le communiqué.

Samedi 22 Septembre 2018

Lu 297 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés