Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers


Mercredi 5 Septembre 2018

Divers
Santé
La direction régionale de la santé à Casablanca-Settat a affirmé, dimanche, ne disposer d'aucun parking sur le territoire de la préfecture d'arrondissements Al Fida-Mers Sultan pour garer de nouvelles ambulances, indiquant que toutes les ambulances dont disposent les établissements de santé de la région proviennent du parking central du ministère de la Santé à Rabat.
Suite à la diffusion par certains médias d'une vidéo qui montre des ambulances garées dans un parking sur le territoire de la préfecture d'arrondissements Al Fida-Mers Sultan, la direction régionale de la santé à Casablanca-Settat affirme qu'elle ne dispose d’aucun parking dans cette région et "n'a, par conséquent, aucune relation ni avec ce parking, ni avec les ambulances qui apparaissent sur l'enregistrement vidéo", a précisé la direction régionale dans un communiqué.
Toutes les ambulances dont disposent les établissements de santé de cette région proviennent du parking central du ministère de la Santé dont le siège se trouve à Rabat, indique le communiqué, ajoutant que ces ambulances sont distribuées et livrées directement aux établissements de santé concernés.

Tétouan
Le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan a arrêté, lundi soir, un individu aux multiples antécédents judiciaires, pour son implication présumée dans une affaire d'enlèvement, de séquestration et de demande de rançon, et ce sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national.
Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué que les services de sûreté étaient alertés par une dame ayant reçu une demande de rançon de 700.000 dirhams de la part du mis en cause qui avait enlevé et séquestre son fils âgé de 25 ans. Les investigations, qui ont eu lieu après la libération de la victime, ont permis l'arrestation du suspect ce lundi soir au quartier Boussafou, a précisé la DGSN.
Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire et arrêter les autres individus impliqués dans ces actes criminels.


Lu 295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS