Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Meknès
Le service préfectoral de la police judiciaire de Meknès a ouvert, lundi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les circonstances ayant conduit un brigadier de police à tirer une balle de son arme de service sur son chef hiérarchique entraînant sa mort.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que le brigadier de police, qui exerce au sein du corps urbain de la ville d'Ifrane, s'était disputé avec son supérieur, de garde de lieutenant de police, dans le bureau de ce dernier, situé dans le district provincial de la sûreté de la même ville, avant que l'incident ne tourne en un tir de balle de l'arme de service du mis en cause ayant entraîné la mort de son chef.
Le brigadier a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet alors que la dépouille de la victime a été transférée à la morgue pour autopsie, précise le communiqué.
Parallèlement aux procédures de l’enquête judiciaire en cours, la DGSN a décidé de prendre en charge tous les frais des obsèques du lieutenant de police, conclut le communiqué.

Tétouan
Le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan a ouvert, lundi, une enquête sous la supervision du parquet compétent, à l'encontre d’un officier de police, relevant du 2ème arrondissement de police de Martil, pour son implication présumée dans une affaire d'extorsion et de corruption.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les services de sûreté ont reçu une plainte d'une personne qui dit avoir été victime d'extorsion de la part d'un fonctionnaire de police qui lui exigeait une somme d'argent pour traiter une plainte qu'elle a déposée concernant une affaire de mauvais voisinage
Un coup de filet mené suite à cette plainte a permis l'arrestation du mis en cause en flagrant délit de corruption, ajoute la même source, notant que le prévenu a été placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Dakhla
Les services du district provincial de la sûreté à Dakhla ont procédé, ce week-end, à l'arrestation de six suspects, âgés entre 18 à 24 ans, soupçonnés d'être impliqués dans une affaire de coups et blessures à l'arme blanche ayant entraîné la mort, objet d'une vidéo diffusée dimanche soir sur les réseaux sociaux.
Les services de sûreté ont mené des enquêtes intensives suite à cette agression meurtrière contre un marin de 28 ans, survenue le 23 août au quartier Al Wahda à Dakhla, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir que les enquêtes ont permis l'arrestation en peu de temps des deux principaux suspects dans cette affaire, avant d'interpeller, dimanche soir, leurs quatre complices présumés et la saisie de plusieurs armes blanches.
Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée par la brigade de la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent, ajoute le communiqué.

Mercredi 29 Août 2018

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés