Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Agadir
Selon l'Association Izouran (racines) de Taghazout pour le développement et l'environnement, à l'origine de cette manifestation, le festival qui s'inscrit dans le cadre de la célébration de la fête du Trône, est une opportunité pour mettre en valeur l'attrait naturel et le potentiel touristique de cette commune en front de mer bordée par les montagnes du Haut-Atlas et la forêt d'arganiers, ainsi que le patrimoine immatériel amazigh propre à cette partie de la préfecture d'Agadir Ida Outanane.
Outre une exposition de l'artisanat et des produits du terroir, les locaux et les touristes, notamment nationaux qui affluent en grand nombre vers cette région en pareille période estivale, ont l'occasion de suivre une compétition de surf et une autre pour les barques traditionnelles, un festival de la gastronomie amazighe, des soirées artistiques outre un atelier sur le sauvetage en mer et une campagne de nettoyage de la plage.
Jadis un petit village de pêche, très prisé par les nationaux et les passionnés de surf, Taghazout se présente aujourd'hui comme un prolongement haut de gamme de la destination Agadir à la faveur d'une série de projets hôteliers, résidentiels et d'animation avec une importante composante écologique, des équipements publics et des activités génératrices de revenus et d’emplois pour les habitants du village et des communes avoisinantes.

Salé
Un brigadier relevant de la police judiciaire de la sûreté de Salé a été contraint, dimanche matin, à faire usage de son arme pour arrêter deux individus, aux multiples antécédents judiciaires, qui se trouvaient dans un état anormal et exposaient la vie de policiers et de citoyens à un danger sérieux en usant d'une arme blanche, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Une patrouille de police était intervenue pour appréhender les deux suspects qui menaçaient un gardien à l'arme blanche en créant une situation de chaos dans une avenue à Hay Essalam (annexe), indique la DGSN dans un communiqué. Et d’ajouter que, face à la résistance farouche de l’un d’entre eux, l'agent de police a été contraint de tirer une balle, blessant ce dernier au niveau de la jambe avant de l'arrêter en compagnie de son complice outre la saisie de leurs armes blanches.
Le premier prévenu a été placé sous surveillance médicale à l'hôpital où il a été transféré pour recevoir les soins nécessaires, alors que son acolyte a été mis en grade à vue dans l'attente de les soumettre à une enquête judiciaire menée par la brigade de la police judiciaire sous la supervision du Parquet compétent, ajoute la DGSN.

Mardi 7 Août 2018

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés