Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Taqa Morocco affiche une hausse de son RNPG au premier trimestre

Le résultat net part du Groupe (RNPG) de la société Taqa Morocco s'est chiffré à 282 millions de dirhams (MDH) au premier trimestre de 2018, en hausse de 1% par rapport à la même période un an auparavant. Cette progression s'explique par l’évolution du résultat d’exploitation ainsi que par l’amélioration du résultat financier due à la baisse des charges d’intérêts sur emprunts, explique Taqa Morocco dans un communiqué publié sur le site de la Bourse de Casablanca.
Selon la même source, le chiffre d’affaires consolidé a atteint 2,077 MMDH à fin mars 2018, en amélioration de 2% par rapport au T1-2017, à la faveur d'une bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités de production (de 1 à 6), de l’augmentation des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international et de la dépréciation du dollar par rapport au dirham enregistrée sur le premier trimestre 2018 comparativement à la même période en 2017.
S’agissant du résultat d’exploitation consolidé, il a connu une baisse de 3%, passant de 702 MDH au 31 mars 2017 à 684 MDH au premier trimestre 2018, fait savoir Taqa Morocco, ajoutant que le taux de marge opérationnelle consolidée a diminué à 32,9%.

Le Maroc, la référence africaine de l'industrie automobile

Le Maroc est devenu la "référence africaine" en matière d’industrie automobile après avoir multiplié par deux sa production en seulement quatre ans, a relevé le quotidien espagnol Faro de Vigo dans un article publié sur son site Internet.
Le journal, publié en Galice (Nord-ouest), a souligné que le Maroc a terminé 2017 avec une production de 345.000 véhicules, passant devant l’Afrique du Sud pour devenir ainsi le premier producteur du continent africain.
L’essor de l’industrie automobile marocaine fait que la production a doublé en l’espace de quatre ans, et devrait encore connaître une augmentation considérable après l’entrée en service prévue des usines des groupes PSA et BYD, a noté la publication.
Par ailleurs, Faro de Vigo a relevé que la forte expansion du secteur automobile au Maroc bénéficiera aux fournisseurs galiciens ou installés en Galice, comme par exemple l’équipementier Viza Auto, qui compte déjà deux usines à Tanger, ainsi que Hispamoldes, Itera Técnica, Denso, Plastic Omnium, Antolín (Lear Corporation), MGI Coutier ou encore Faurecia.
A cet égard, le journal ajoute que le Maroc est devenu également une référence en ce qui concerne l’accueil de groupes industriels du monde entier, mettant l’accent sur l’installation récente du Japonais Furukawa, qui a inauguré la semaine dernière une usine de 31.000 m2 à Tanger pour un investissement de 22 millions de dollars.
Le quotidien a, en outre, rappelé que l’Association des industriels métallurgiques de Galice (ASIME) avait affirmé le mois dernier qu’au moins 25 entreprises galiciennes envisagent de s’implanter au Maroc, première destination non européenne des exportations galiciennes.

Vendredi 18 Mai 2018

Lu 382 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés