Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Le dirham se déprécie vis-à-vis de l'euro et s'apprécie face au dollar

Le dirham s'est déprécié de 0,13% par rapport à l'euro et s'est apprécié de 0,62% vis-à-vis du dollar au cours de la période allant du 5 au 11 avril 2018, selon les indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib (BAM). Les réserves internationales nettes ont accusé, d’une semaine à l’autre, un repli de 0,3% pour s’établir à 230,8 milliards de dirhams (MMDH), indique BAM, précisant qu'au cours de la même période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché de change. Concernant ses interventions sur le marché monétaire, Bank Al-Maghrib indique avoir injecté un montant total de 54 MMDH, sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres et 3,4 MMDH accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME, notant que le montant total des interventions ressort à 57,4 MMDH. Du 5 au 11 avril, le taux interbancaire s’est quasiment stabilisé à 2,26% et le volume des échanges s’est établi à 4,6 MMDH après 5,4 MMDH, une semaine auparavant, ajoute la Banque centrale.Lors de l’appel d’offres du 11 avril (date de valeur le 12 avril), Bank Al-Maghrib a injecté un montant de 50 MMDH sous forme d’avances à 7 jours.
S'agissant des indicateurs boursiers, le MASI s’est légèrement apprécié de 0,2%, portant sa performance depuis le début de l’année à 4,3%, relève la même source, ajoutant que le volume global des échanges s’est chiffré à 5,8 MMDH contre 7,1 MMDH la semaine dernière.
Sur le marché central, le chiffre d’affaires s’est situé à 112,5 MDH en moyenne contre 141,1 MDH une semaine auparavant, s’accaparant de 97% du montant des transactions.

Démenti de Total Maroc au sujet de la reprise des capacités de stockage de la SAMIR

La société Total Maroc dément "avec la plus grande fermeté" les informations parues dans certains articles de presse cette semaine, selon lesquelles la société serait intéressée par la reprise des capacités de stockage de la SAMIR.
Dans un communiqué, parvenu vendredi à la MAP, la filiale marocaine du géant pétrolier Total précise que "Jean-Louis Bonenfant, directeur général de Total Maroc, dément avec la plus grande fermeté les informations parues dans certains articles de presse cette semaine, selon lesquelles Total Maroc serait intéressée par la reprise des capacités de stockage de la SAMIR".
Et d’ajouter: "Total Maroc poursuit sa stratégie de développement et d'investissement dans le Royaume, axée sur le développement de son réseau de stations-service et de son outil logistique". Présent au Maroc depuis 90 ans, Total Maroc est le troisième acteur de la distribution de produits et services pétroliers dans le pays, avec une part de marché estimée à 14%.
Aujourd'hui, la société Total Maroc, cotée à la Bourse de Casablanca depuis 2015, génère près de 600 emplois directs et près de 5.000 emplois indirects, commercialise 1,3 million de tonnes de produits pétroliers chaque année et compte 312 stations-service à travers tout le pays, dont 10 autoroutières.

Mardi 17 Avril 2018

Lu 244 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés