Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Prix Zayed de l'énergie future


Le lycée Aouda Saadia de Marrakech a remporté, à Abou Dhabi, le prix "Zayed de l’énergie future" au titre de l’année 2018 dans la catégorie des Ecoles secondaires dans le continent africain.
Le prix a été remis par Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, prince héritier d'Abou Dhabi, Commandant suprême adjoint des Forces armées des Emirats arabes unis, à Mme Fatima Kander, enseignante à l’établissement, lors d’une cérémonie organisée lundi à l’occasion de l’ouverture de la Semaine de la durabilité d'Abou Dhabi (ADSW), en reconnaissance de l’importance du projet présenté pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables au lycée. Près de 1500 élèves poursuivent leur scolarité dans cet établissement situé au centre de la médina de Marrakech. L’établissement réservé aux filles s’étend sur une superficie de 5 hectares. Il dispose d’un club environnemental, d'une pépinière et d’un puits qui fonctionne selon la technique du goutte-à-goutte. Dans une déclaration à la MAP, Mme Kander s’est dite heureuse de cette récompense continentale, relevant que ce prix aidera le lycée dont la construction remonte à 1973 à rationaliser l’utilisation de l’énergie.
Créé en 2008, le prix Zayed de l’énergie future est une récompense internationale initiée par les Emirats arabes unis.
Doté de 4 millions de dollars, il vise à reconnaître et à récompenser l’excellence dans le domaine des énergies renouvelables et de la durabilité dans les catégories de Grande entreprise, Petite et moyenne entreprise, Organisation non gouvernementale/à but non lucratif (ONG/ OBNL) et Ecoles secondaires (lycée et collège).


79 certificats négatifs délivrés en décembre dernier à Nador

L'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) et le Centre d'investissement de Nador ont délivré, durant le mois de décembre dernier, 79 certificats négatifs pour la création d'entreprises. Un rapport de la Délégation provinciale du commerce et de l'industrie indique que l'OMPIC et le Centre d'investissement de Nador ont reçu, durant cette période, un total de 92 demandes de certificats négatifs dont 79 ont été approuvées, soit 86%.
La même source précise que la répartition des certificats délivrés montre que le secteur du commerce vient en premier rang (40%), suivi des services (37%), du bâtiment et travaux publics (19%) et de l'industrie (4%).
S'agissant du statut juridique, les certificats négatifs se répartissent entre les sociétés à responsabilité limitée qui ont connu un grand engouement de la part des opérateurs économique (53%), suivies des sociétés à responsabilité limitée à associé unique (40%) et des personnes physiques (7%).
Un total de 768 certificats négatifs pour la création d'entreprises ont été délivrés en 2016 par l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale et le Centre d'investissement de Nador, contre 678 certificats en 2015.

 

Mercredi 17 Janvier 2018

Lu 509 fois


1.Posté par Bikhirbusiness le 16/01/2018 23:43
Votre article est Intéressant je trouve les statistiques très correctes

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.