Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




La Banque mondiale prévoit une croissance
de 3,1% pour le Maroc


La Banque mondiale anticipe une croissance de 3,1% en 2018 pour le Maroc. A moyen terme, le Royaume devrait être capable d'accélérer sa croissance grâce à ses réformes, la bonne performance des industries nouvelles ou encore la reprise en Europe, rapporte jeudi le site "L'Economiste".
L'Economiste rapporte que le taux de croissance du Maroc, qui était de 4,1% en 2017, devrait s'établir à 3,1% en 2018 et 3,2% pour les deux années suivantes, citant des nouvelles projections de la Banque mondiale qui vient de publier ses "Perspectives économiques mondiales".
Le ralentissement de la croissance marocaine est aussi le scénario anticipé par la majorité des institutions nationales, rappelle la même source. Le gouvernement table sur une croissance de 3,2% en 2018. Pour Bank Al-Maghrib (banque centrale), elle se limitera à 3% et devrait s'accélérer pour atteindre 3,6% en 2019.
Pour la Banque mondiale, le Maroc fait partie des pays où l'activité est restée solide en 2017 en partie grâce à la production agricole. Comme plusieurs pays importateurs de pétrole, le Royaume a su profiter de la baisse du cours du pétrole pour réduire les subventions énergétiques. Mais l'Etat n'est pas allé au bout de la réforme des subventions, explique "L'Economiste". Le Maroc a pu améliorer sa position budgétaire grâce aux programmes du FMI et de la Banque mondiale. Ces efforts ont été accompagnés de réformes plus larges visant à améliorer le fonctionnement du marché du travail, le climat des affaires et la compétitivité, précise la même source.


Baisse des débarquements de la pêche côtière et artisanale

Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint près de 1,22 million de tonnes à fin novembre, en baisse de 5% par rapport à la même période de 2016, selon les statistiques de l'Office national des pêches (ONP).
La valeur marchande des produits de la pêche côtière et artisanale débarqués à fin novembre est estimée à environ 6,3 milliards de dirhams (MMDH) en hausse de 5% par rapport à la valeur du volume débarqué lors de la même période de 2016 (5,96 MMDH), selon l'Office national des pêches (ONP).
Les 11 premiers mois de 2017 ont enregistré une forte hausse des débarquements de coquillages de 168% pour atteindre 1380 tonnes d'une valeur marchande de 7,73 millions de dirhams (MDH). Durant la même période de 2016 quelque 516 tonnes de coquillages ont été débarquées d’une valeur de 3,07 MDH. Les débarquements des céphalopodes ont augmenté de 5% pour atteindre 38.231 tonnes d’une valeur marchande de plus de 2 MMDH, ressort-il des données de l'ONP, qui note que les débarquements des échinodermes, des algues, des crustacés et du poisson blanc ont chuté respectivement de 62%, 43%, 22% et 12%. Les volumes débarqués de ces espèces se chiffraient respectivement à 36 tonnes, 13.889 tonnes, 3.970 tonnes et 64.538 tonnes.
Selon les statistiques de l’ONP, 23.058 tonnes des produits de la pêche côtière et artisanale ont été débarquées dans les entrées portuaires méditerranéennes en baisse de 22% par rapport à 2016. Les volumes débarqués dans les ports situés sur l'Atlantique ont également enregistré une baisse de 5% pour s’établir à 1.196.074 tonnes d’une valeur marchande 5,73 MMDH.

 

Samedi 13 Janvier 2018

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés