Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Attijariwafa bank décroche le prix de la «Banque africaine de l’Année 2017»

Lors du Forum AIFA (Africa Investment Forum & Awards), qui s’est tenu le 23 novembre à Paris, c’est le Groupe Attijariwafa bank qui a remporté le prestigieux trophée de la «Banque africaine de l’Année 2017».
Créé par l’agence de médias et de notation Leaders League, cet évènement dédié aux opportunités d’affaires sur le continent africain dans différents domaines (énergie, finance, infrastructures & aménagement de la ville, fusions & acquisitions, stratégie de croissance, industries immobilières, etc.) a rassemblé plusieurs personnalités issues des institutions et grandes entreprises africaines mais également des investisseurs.
Le prix de la «Banque africaine de l’Année» récompense la Banque africaine ayant réalisé l’expansion la plus remarquable sur le continent africain.
Cette distinction salue le rôle actif du Groupe Attijariwafa bank, leader du secteur bancaire et financier au Maroc et 1er acteur dans les métiers de la banque d’investissement et des activités de marché, dans le développement de l’économie nationale et africaine, avec une présence dans 26 pays sur le continent, et le plus large réseau de distribution au Maroc et le plus dense en Afrique.
Le trophée a été remis à Vincent Damilo, directeur général adjoint d’Attijariwafa bank Europe, qui a représenté le Groupe à cette cérémonie.
Plus de 400 dirigeants issus des secteurs publics et privés - PDG, DG, directeurs d’investissement, directeurs internationaux, experts et acteurs institutionnels européens et africains, ont échangé à l’occasion de ce forum sur les grands enjeux actuels et futurs du développement économique en Afrique.

Hausse de 16,9% du flux des IDE à fin octobre

Le flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a progressé de 16,9% à 21 milliards de dirhams (MMDH) durant les dix premiers mois de 2017, contre 18 MMDH un an auparavant, selon des données l'Office des changes. "Cette évolution provient de la chute des dépenses de 61,3% à environ 4,7 MMDH, plus importante que celle des recettes (-14,6% à 25,7 MMDH)", explique l'Office des changes dans sa note sur les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs d'octobre 2017.
Les recettes des Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont pour leur part enregistré une hausse de 2,6% à 54,9 MMDH au titre des dix premiers mois de cette année.
La balance voyages fait ressortir quant à elle un excédent en hausse de 0,7 MMDH à 44,6 MMDH à fin octobre 2017. Ce résultat s'explique par l'augmentation des recettes voyages de 3 à 59,1 MMDH et des dépenses de 2,3 à 14,5 MMDH, d'après la même source.

Mardi 5 Décembre 2017

Lu 516 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés