Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Hausse de plus de 10% du trafic à l’aéroport
de Nador-Al Aroui en octobre dernier


53.419 passagers ont utilisé l'aéroport international de Nador-Al Aroui en octobre dernier, contre 48.462 durant le même mois de l'année précédente, soit une hausse de plus de 10%.
Ce nombre est réparti entre 24.166 voyageurs à l’arrivée et 29.253 au départ, contre respectivement 21.784 et 26.678 durant le même mois de l'année 2015, selon des statistiques de l'Office national des aéroports (ONDA).
S'agissant du mouvement des avions, un total de 387 appareils ont atterri à l'aéroport Nador-Al Aroui au cours du même mois, au lieu de 374, soit une hausse de 3,4%.
La ville de Nador est actuellement desservie à partir de Bruxelles et Charleroi (Belgique), Amsterdam (Pays-Bas), Paris, Marseille et Montpelier (France), Madrid, Barcelone, Mallorca et Gérone (Espagne), Frankfurt, Cologne et Dusseldorf (Allemagne). En 2015, pas moins de 600.906 voyageurs ont utilisé cette plateforme aéroportuaire régionale, rappelle-t-on.


Généralisation de la télédéclaration
et du télépaiement des impôts dès janvier 2017


La Direction générale des impôts (DGI) a tenu vendredi à réaffirmer que la généralisation de la télédéclaration et du télépaiement des impôts sera effective dès le 1er janvier 2017. Dans une mise au point, parvenue à la MAP, la DGI tient à démentir une information "erronée" relayée par de nombreux journaux de presse écrite et électronique, prétendant que la DGI "a déclenché le compte à rebours pour la déclaration de patrimoine à l'échéance du 1er janvier 2017", en citant à tort le directeur de la facilitation, du système d'information et de la stratégie à la DGI, Nabyl Lakhdar.
La DGI précise ainsi que "lors du point de presse tenu le 1er novembre 2016, il a été uniquement déclaré que la généralisation de la télédéclaration et du télépaiement des impôts sera effective dès le 1er janvier 2017, date à laquelle l'usage de ces téléprocédures sera obligatoire pour toutes les entreprises, à l'exception des contribuables assujettis à l'impôt sur le revenu, selon le régime du bénéfice forfaitaire".

Mardi 15 Novembre 2016

Lu 563 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.