Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




La SIB classée 1er SVT de l'UEMOA pour la 3ème fois consécutive

La Société ivoirienne de banque (SIB), filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank, a pour la 3ème année consécutive survolé le classement annuel "UEMOA 2018" des spécialistes en valeurs du trésor (SVT), réalisé par l'Agence UMOA-Titres.
Cette évaluation, réalisée en collaboration avec les trésors nationaux de l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), porte sur l'ensemble des missions des SVT, à savoir la participation aux adjudications, la présence sur le marché secondaire et la qualité de la relation des SVT avec les trésors nationaux, indique la SIB dans un communiqué. Lors de cette édition 2018, dont les résultats sont publiés en 2019, la SIB a occupé la première place du classement général et le premier rang dans toutes les catégories d’évaluation.
Cette distinction, selon le communiqué, vient récompenser et confirmer l'engagement de la SIB et du groupe Attijariwafa Bank auprès de l'Etat de Côte d'Ivoire ainsi que l'ensemble de ses clients nationaux, régionaux et internationaux opérant sur le marché des titres souverains.
Créée en 1962, la SIB est un acteur de référence du secteur bancaire et financier en Côte d'Ivoire. Filiale du groupe Attijariwafa Bank depuis 2009, elle assure la couverture du territoire ivoirien avec 64 agences et deux Centres entreprises répartis sur 21 villes. Elle dispose d'un effectif de plus de 800 employés.

La croissance de la masse monétaire
maintenue à 3,3% en novembre


Le rythme de croissance annuelle de l'agrégat M3 s'est maintenu à 3,3%, pour s'établir à 1.344 milliards de dirhams (MMDH) en novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
Cette évolution reflète une décélération de 5,6% à 4,6% de la croissance de la monnaie scripturale, une atténuation de la baisse de 6,7% à 5,4% pour les comptes à terme et de 13,1% à 8,2% pour les titres d'OPCVM monétaires ainsi qu'une accélération du rythme de la circulation fiduciaire de 7,3% à 7,8%, relève BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires de novembre 2019.
Pour sa part, le taux d'accroissement des créances nettes sur l'administration centrale est revenu à 1,7% après 6,5%, alors que les réserves internationales nettes se sont accrues de 7,3% après 3,2%, fait savoir la banque centrale.
En glissement mensuel, l'agrégat M3 est resté quasiment inchangé, d'un mois à l'autre, et les réserves internationales nettes ont connu un accroissement de 3,5% suite principalement aux entrées de devises au titre de l'emprunt obligataire international du trésor (1 milliard d'euros).

Mardi 7 Janvier 2020

Lu 204 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.