Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie


Samedi 16 Novembre 2019

La CGEM appelle les opérateurs économiques marocains et sud-africains à joindre leurs efforts pour le développement de l’Afrique

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a appelé les acteurs économiques marocains et sud-africains à joindre leurs efforts pour le développement de l'Afrique. L’appel a été lancé par Laaziz El Kadiri, président de la commission diplomatie économique au sein de la CGEM, lors de la conférence «Invest in Morocco», qui s'est tenue mardi en marge de l’Africa Investment Forum (AIF-2019), organisé par la Banque africaine de développement (BAD), à Sandton, quartier financier de Johannesburg.
M. El Kadiri a saisi l’occasion pour mettre en avant le rôle joué par le secteur privé marocain dans la consolidation de l'intégration africaine ainsi que les actions menées par la CGEM pour le renforcement du partenariat économique du Maroc avec ses pays africains frères, en déclinaison de la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour le continent.
Le responsable a également présenté les opportunités offertes par le Royaume aux investisseurs africains avec un marché de plus de 1 milliard de consommateurs grâce aux 55 accords de libre-échange conclus par le Royaume.
Par ailleurs, M. El Kadiri a appelé les acteurs économiques d'Afrique du Sud et du Maroc à joindre leurs efforts en matière de co-investissement et à créer de nouvelles synergies en faveur du développement du continent et de ses populations.
La conférence «Invest in Morocco» a été marquée par la participation de plusieurs opérateurs économiques africains, notamment sud-africains, venus s’enquérir des opportunités d’investissements au Maroc et dans le continent.

Baisse de l'encours sous gestion
des OPCVM à fin septembre


L'encours sous gestion des OPCVM a enregistré une baisse de 0,2% à fin septembre 2019, passant de 454,84 milliards de dirhams (MMDH) (fin août) à 453,91 MMDH, indique l'Association des sociétés de gestion et fonds d'investissement marocains (ASFIM).
Cette baisse est due à la décollecte nette de plus de 1 MMDH, qui a concerné principalement les fonds OCT, souligne l'ASFIM dans sa lettre mensuelle d'information du mois de septembre.
Les OPCVM OMLT ont eu la meilleure performance mensuelle avec 0,32% d'augmentation alors que les OPCVM actions ont affiché une performance négative de -1,24%, selon la même source.
Au niveau des performances annuelles, les OPCVM actions ont enregistré la meilleure performance avec 7,34% tandis que les OPCVM monétaires ont affiché la plus faible performance avec 1,65%.
A fin septembre 2019, le nombre d’OPCVM est passé de 464 à 467 avec la création de 3 nouveaux fonds.


Lu 182 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS