Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Le trafic des passagers en progression à l’aéroport Fès-Saïss

Le trafic des passagers à l'aéroport de Fès-Saïss a augmenté de 11,53 % en juillet, en comparaison avec le même mois de l’année dernière, selon des données de l’Office national des aéroports (ONDA). Un total de 152.958 voyageurs ont transité par l’aéroport Fès-Saïss au cours de juillet dernier, contre plus de 112.000 passagers durant le même mois de l’année 2018, précise l’ONDA.
Dans le cadre du classement du trafic aérien commercial par zone, l’aéroport Fès-Saïss a gardé sa 4ème position, après ceux de Casablanca-Mohammed V, Marrakech-Ménara et Agadir-Al Massira. Le trafic aérien de cet aéroport durant les dix dernières années a été presque multiplié par quatre, passant de 228.399 passagers en 2006 à 892.974 en 2016, soit une croissance annuelle moyenne de l’ordre de 13%.
Le nouveau terminal de l’aéroport Fès-Saïss, qui constitue une plate-forme pour plusieurs compagnies low cost (Ryanair, Easy Jet, Jet Air Fly, Air Arabia), tend à augmenter la capacité d’accueil de l’aéroport à 2,5 millions de passagers.

Augmentation de la production d’énergie
électrique au premier semestre


La production nationale de l'énergie électrique a enregistré une croissance de 25,1% au cours du premier semestre 2019, après +6% un an auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des Finances.
Cette bonne tenue a bénéficié notamment de la progression de la production privée de 49,1% au terme du S1-2019, après +3% un an auparavant et de celle de la production des projets développés dans le cadre de la loi 13-09 de 64,3%, explique la DEPF dans sa note de conjoncture d'août, notant que cette production maintient aussi sa croissance consolidée au titre du deuxième trimestre 2019 avec une hausse de 22,5%, en consolidation d'une évolution de 27,9% au T1 de la même année.
Dans un contexte de croissance de l'énergie nette appelée de 5,3% à fin juin, après +0,1% un an plus tôt, le volume des importations de l’énergie électrique s'est replié de 92% au S1, relève la même source. Pour sa part, la consommation de l'énergie électrique s'est favorablement comportée au T2, affichant une hausse de 2,4%, après quatre trimestres d'évolution négative, portée, particulièrement, par la bonne tenue des ventes de l'énergie de moyenne tension (+11%), aux distributeurs (+4,2%) et de l'énergie de basse tension (+6,4%), indique la DEPF. La note fait également ressortir qu'au terme des six premiers mois de 2019, les ventes de l'énergie électrique ont augmenté de 0,8%, après un recul de 1% un an plus tôt.

Vendredi 30 Août 2019

Lu 217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.