Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Renault rachète les 20% de PSA dans la SOMACA

Le Groupe Renault a annoncé récemment le rachat de la participation de 20% de PSA dans la Société marocaine de construction automobile (SOMACA), l'usine Renault de Casablanca.
Ce rachat a été effectué en vertu d'un accord signé entre Renault et PSA, indique un communiqué du Groupe Renault. Le Groupe Renault continue d'affirmer son engagement dans le développement de l'industrie automobile du Royaume, souligne la même source, ajoutant que le Maroc se positionne plus que jamais comme base de production et d'exportation des véhicules de la gamme Global Access avec ses sites de Casablanca et de Tanger.
Créé en 1959 sur une initiative du gouvernement, l'usine Renault à Casablanca fabrique des modèles du Groupe Renault depuis 1966 et des modèles de la gamme Dacia depuis 2005.
Elle se positionne aujourd’hui en tant que fleuron de l’industrie automobile dans le Royaume. Somaca produit Logan, Sandero et Sandero Stepway.  En 2018, 69% des véhicules produits à Casablanca ont été exportés en Europe, en Egypte et dans les pays du Golfe, faisant rayonner le "made in Morocco" à l’international. Grâce au succès des deux marques Dacia et Renault, le Groupe a enregistré l'année dernière la meilleure progression de toutes les marques de véhicules commercialisées au Maroc avec une part de marché record de 42,5%.

La société Zellidja prévoit
un résultat de -49,9 MDH en 2018


Le résultat prévisionnel de la société de portefeuille Zellidja devrait se situer à -49,9 millions de dirhams (MDH) au titre de l'année dernière. Dans un profit warning, publié sur le site de la Bourse de Casablanca, Zellidja prévoit de constater une provision de 62,5 MDH dans ses comptes au 31 décembre 2018, dont 35,5 MDH concernant la dépréciation des titres de la société Al Ain suite à la revalorisation de son stock immobilier situé à Marrakech dans la région de Zahrat Ennakhil et 27 MDH pour la dépréciation des titres de Fenie Brossette. En effet, Fenie Brossette a décidé par prudence de provisionner le risque lié à certaines créances relatives aux activités abandonnées, notamment la commercialisation des engins de BTP à travers la marque New Holland et des véhicules industriels de la marque Iveco et Astra, explique la même source.

Jeudi 14 Mars 2019

Lu 267 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com