Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Hausse du trafic passager à l’aéroport Chérif Al Idrissi

L'aéroport Chérif Al Idrissi d'Al Hoceima a enregistré, à fin octobre 2018, une hausse de 19,64% du trafic passager par rapport à la même période de 2017, selon l'Office national des aéroports (ONDA).
Un total de 5.739 passagers ont transité par cet aéroport durant le mois d’octobre, contre 4.797 en octobre de l’année dernière, représentant 0,29% du transport aérien national.
Durant les dix premiers mois de l’année en cours, 68.353 passagers ont transité via l'aéroport Chérif Al Idriss, contre 63.413 une année auparavant, en hausse de 7,79%, ont précisé les statistiques de l'ONDA.
L'aéroport d’Al Hoceima s'est ainsi accaparé 0,36% du volume de trafic enregistré au niveau des aéroports du Royaume depuis le début de l’année, préservant sa 13e place à l'échelle nationale et la 2e sur le plan régional, après l'aéroport de Tanger Ibn Battouta, qui s'est adjugé 5,07% du trafic aérien national.
Cette progression en glissement annuel vient confirmer la performance enregistrée par l’aéroport en 2017, année où il a affiché un volume de trafic commercial de 59.676 passagers contre 45.560 personnes en 2016, soit un bond d'environ 31%.

Amélioration des nuitées touristiques à fin octobre

Les nuitées totales enregistrées dans les différents établissements d'hébergement touristique classés (EHTC) à fin octobre 2018 ont connu une hausse de 9% par rapport à la même période un an plus tôt, selon l'Observatoire du tourisme. Cette performance est due à une hausse du nombre des touristes non résidents (+12%) et des touristes résidents (+1%), indique l'Observatoire dans ses statistiques sur le tourisme marocain pour le mois d'octobre 2018.
Les deux pôles touristiques Marrakech et Agadir ont généré, à eux seuls durant la période janvier-octobre 2018, 60% des nuitées totales, relève l'Observatoire, notant que ces deux destinations ont augmenté de 10% et 9%, respectivement.
Les autres destinations ont également affiché de bonnes performances, en particulier Fès, Rabat et Tanger avec des hausses de 18%, 10% et 9% respectivement, ajoute la même source. En octobre dernier, le volume des nuitées dans les établissements classés a connu une hausse de 9% par rapport à celui de 2017 (+10% pour les touristes non‐résidents et +6% pour les résidents). Au niveau géographique, les destinations de Marrakech et d'Agadir ont enregistré les plus fortes progressions en termes de nuitées (+12% chacune), suivies de Tanger (+5%) et de Rabat (+3%). En revanche, Casablanca a accusé une baisse de 3%.

Mercredi 12 Décembre 2018

Lu 371 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.