Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Les besoins prévisionnels du
Trésor situés entre 8 et 8,5 MMDH
en novembre


Les besoins prévisionnels du Trésor au titre du mois de novembre varient entre 8 et 8,5 milliards de dirhams (MMDH), a annoncé mercredi la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l'Economie et des Finances.
Le recours au marché des adjudications des valeurs du Trésor au titre du mois de novembre 2018 portera sur un montant se situant entre 8 et 8,5 MMDH, a indiqué la DTFE dans un communiqué publié sur le site du ministère.
Les besoins prévisionnels du Trésor pour le mois d'octobre portaient sur le même montant.

Les réformes entreprises par le Maroc ont contribué à la promotion
des investissements


Les différentes réformes entreprises par le Maroc ont contribué à la promotion des investissements et au renforcement du climat des affaires dans le Royaume, a indiqué récemment à Johannesburg, le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, chargé de l’investissement, Othman El Firdaous.
Ces réformes ont eu pour effet de renforcer la résilience de l’économie marocaine en lui conférant une plus grande visibilité auprès des investisseurs, a dit M. El Firdaouss lors d’un panel organisé dans le cadre du Forum africain sur l’investissement qui s’est tenu du 7 au 9 novembre à Johannesburg.
Le responsable a évoqué, dans ce contexte, la réforme des Centres régionaux d’investissement, la nouvelle charte de l’investissement, la flexibilisation du taux de change du dirham, la déconcentration et la nouvelle règlementation en matière de solvabilité adoptée par le Parlement au mois d’avril dernier. Il a également évoqué la signature par le Maroc aux côtés de 11 autres pays africains du «Compact With Africa» avec les pays du G20. En vertu de cet accord, les pays africains définissent les réformes et font valoir leurs progrès aux yeux des investisseurs du secteur privé des pays du G20, a-t-il dit.
Le Forum africain sur l’investissement se veut une plate-forme pour mobiliser l’investissement novateur. Le conclave est marqué par la participation d’acteurs institutionnels, des fonds de pension, des fonds souverains, des investisseurs privés et des sociétés de capital-investissement, qui tenteront de mobiliser des capitaux à même de faciliter la transformation économique en Afrique.

 

Samedi 10 Novembre 2018

Lu 229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés