Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Le CRI Fès-Meknès délivre plus de 2.000 certificats négatifs à fin juin

2.054 certificats négatifs pour la création d’entreprises ont été délivrés, au cours du premier semestre de l’année 2018, par le Centre régional d’investissement Fès-Meknès.
Ce chiffre représente une hausse de 18% par rapport à la même période de l’année précédente, au cours de laquelle 1.737 certificats négatifs seulement ont été octroyés, selon le bilan d’activités du CRI Fès-Meknès au titre du premier semestre de l’année en cours.
S’agissant de la répartition de certificats par forme juridique, les Sociétés à responsabilités limités (SARL) totalisent 84% de l’ensemble des certificats délivrés, alors que les enseignes commerciales représentent 13,7%. La ventilation par secteur fait ressortir une prédominance des services avec 38%, suivis du commerce (26%) et du Bâtiment et travaux publics (25%).
Un total de 85 projets d’un montant global de 3,239 milliards de DH ont été approuvés, au cours du premier semestre de l’année 2018, par le CRI.
Ces projets, qui ont reçu l’avis favorable de la commission régionale d’investissement, devraient générer 8.166 emplois postes d’emploi.

Hausse de la production nationale de l’énergie électrique à fin mai

La production nationale de l’énergie électrique s’est affermie de 5,8% au terme des cinq premiers mois de 2018, après une hausse de 2,9% une année auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie et des Finances.
Cette dynamique a résulté de la hausse de la production de l’ONEE de 11,1%, portée par le bon comportement de la production d’origine thermique et hydraulique de 10,3% et 18,9% respectivement, explique la DEPF dans sa dernière note de conjoncture, ajoutant que cette évolution a bénéficié également de la hausse de la production privée de 2,4%, après un recul de 0,9% à fin mai 2017.
Du côté des échanges du secteur avec l’étranger, le volume des importations de l’énergie électrique s’est replié de 20,2% au terme des cinq premiers mois de 2018, après une hausse de 13,8% une année auparavant, compte-tenu d’une augmentation de l’énergie nette de 1,2%.
Quant à la consommation de l’énergie électrique, elle est restée quasiment inchangée par rapport à fin mai 2017 (-0,2%), relève la DEPF, qui explique cette légère baisse par le retrait de la consommation de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension de 1,1%, allégé par la hausse de celle de basse tension de 3,1%.

 

Mercredi 25 Juillet 2018

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés