Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième Congrès international de l’environnement et du développement durable à Casablanca




Les travaux du deuxième Congrès international de l’environnent et du développement durable ont été lancés, jeudi à Casablanca, sous le thème "L’environnement entre les politiques de développement durable et les droits de l'homme".
A cette occasion, le doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Ain-Chock, Abdellatif Komat a indiqué que cette rencontre internationale constitue une plate forme de débats et de dialogue autour de la thématique liée à l’environnement et le développement durable qui nécessite la mise en place d'une approche globale.
Il a également souligné que ce rendez-vous, organisé par la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Ain-Chock en partenariat avec l’Association marocaine des sciences politiques et le Centre des études et de recherche sur l'environnement et le développement durable, examinera le sujet relatif à l’environnement dans sa relation avec les politiques du développement et les droits de l'Homme, qui nécessite la conjugaison des efforts en vue de parvenir aux solutions escomptées.
Pour sa part, Hassna Kiji, professeure à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Aïn Chock, également présidente de ce congrès organisé en partenariat avec la Fondation Heins scheidel, le Centre national d’accompagnement juridique et des droits de l’Homme, l’Observatoire international de l’information et des droits de l’Homme, a indiqué que le développement durable ne doit en aucun cas porter atteinte à l’équilibre et épuiser ainsi les éléments essentiels pour garantir la protection de l’environnement.
L’environnement et le développement durable nécessite la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs notamment au sein des espaces scientifiques et des débats académiques afin d’assurer leur existence, a-t-elle dit, notant que les changements climatiques constituent une menace directe et indirect pour plusieurs droits y compris le droit à la vie.
De son côté, le président du comité régional du CNDH Rabat-Kénitra, Abdelkader Azrii a indiqué que l’organisation de cette manifestation au Maroc reflète la place de choix qu'occupe l'université marocaine qui se trouve au cœur du débat pour élaborer une vision scientifique à ce sujet.
Par ailleurs, la cérémonie inaugurale de ce congrès a été ponctuée par un vibrant hommage à l’universitaire Ali Karimi. Cette rencontre internationale de deux jours portera notamment sur "Les politiques de développement durable et l'environnement", "Le cadre juridique des droits environnementaux", "Les changements climatiques et les droits de l'Homme" et "Le cadre institutionnel pour la dynamisation des droits de l'Homme à caractère environnemental".

Samedi 6 Mai 2017

Lu 901 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés