Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des plateformes électroniques dédiées aux plaintes des femmes victimes de violence mises en place à Marrakech, Essaouira et Errachidia




Des plateformes électroniques dédiées aux plaintes des femmes victimes de violence mises en place à Marrakech, Essaouira et Errachidia
Le Parquet près la Cour d'appel de Marrakech a annoncé, vendredi, la mise en place d'une plateforme électronique pour l'interaction positive avec les plaintes des femmes et des enfants victimes de violence.
"Le Procureur général du Roi près la Cour d'appel, président de la commission régionale pour la prise en charge des femmes victimes de violence tient à informer l'ensemble des citoyennes et citoyens qu'il a été procédé à la mise en place d'une plateforme électronique pour interagir positivement avec les plaintes des femmes et enfants victimes de violence et ce, via le lien (www.pmp.maM85/ index.phptr=149)", indique le Parquet dans un communiqué.
Cette initiative, précise la même source, intervient dans le cadre du renforcement des canaux de communication mis à la disposition des justiciables, en date du 16 mars dernier, afin de communiquer avec le Parquet pour obtenir tout renseignement, conseil et orientation et tous les services utiles.
Il s'agit des numéros de téléphone (05.24.44.73.23/ 05.24.44.73.05), de fax (05.24.44.99.04), de l'adresse électronique "camarrakech@gmail.com" et du site web "www.camarrakech.ma".
Le procureur général du Roi près la Cour d'appel de Marrakech a appelé l'ensemble des citoyennes et citoyens à prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la propagation de la pandémie.
Le Parquet près le Tribunal de première instance d'Essaouira a, pour sa part, annoncé, vendredi, la mise en place d'une plateforme électronique dédiée à la prise en charge des femmes et enfants victimes de violence et ce, dans le cadre des mesures préventives adoptées pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).
La mise en place de cette plateforme, accessible sur le lien (https://parquetpiessaouira.wixsite.com/tpipgessaouira), vise à permettre aux femmes et enfants victimes de violence de déposer leurs plaintes via les canaux électroniques et de leur éviter les déplacements au Tribunal durant la période de l'état d'urgence sanitaire, indique un communiqué du Procureur du Roi près le Tribunal de première instance d'Essaouira, président de la commission locale pour la prise en charge des femmes et enfants victimes de violence.
Ce dispositif électronique, à travers lequel il est possible de déposer les plaintes et de suivre leur état d'avancement à distance, vient s'ajouter aux autres supports mis à la disposition des usagers, afin de prendre attache avec le Parquet pour obtenir des renseignements et tous les services utiles, précise le communiqué.
Il s'agit de l'adresse électronique (parquetpiessaouira@gmail.com) et des numéros de téléphone (06.58.84.00.00) et de fax (05.24.78.43.45).
Idem pour le Procureur du Roi près le Tribunal de première instance d’Errachidia qui a annoncé vendredi la création d’une plateforme électronique pour l’accès à la justice des femmes et des enfants victimes de violences durant la période de l’état d’urgence sanitaire.
Selon un communiqué du Procureur du Roi, cette mesure intervient "en application d’une circulaire du président du Ministère public datant du 30 avril 2020 et pour garantir l’accès à la justice des femmes et des enfants victimes de violences durant la période de confinement sanitaire que traverse le Maroc dans son combat contre le nouveau Coronavirus (Covid-19)".  
Cette nouvelle plateforme électronique, accessible à travers la page web " www.vu.fr/njeg ", est dédiée à la réception des plaintes et doléances de ces victimes qui peuvent être adressées aussi via e-mail à l’adresse "tpierracellule@gmail.com".
La même source a relevé que cette page web et ce courrier électronique sont de nouveaux piliers des moyens électroniques mis à la disposition des justiciables, des administrations et des organisations de la société civile actives dans le domaine de la protection de la femme et de l’enfant.
Le communiqué rappelle, par ailleurs, que le réseau social "Whatsapp" peut être utilisé pour contacter la cellule locale de prise en charge des femmes et des enfants au Tribunal de première instance d’Errachidia via le numéro 0700104416, tout comme la ligne fixe et le fax 0535572148.
La même source relève que ces deux numéros peuvent être utilisés pour entrer en contact avec le Ministère public en vue d'être informé et orienté ou déposer des plaintes. 
La création de ces plateformes, qui s'inscrivent dans le cadre de l’intérêt accordé par la Présidence du Ministère public aux affaires de violence faite aux femmes et aux enfants durant la période de l'état d'urgence sanitaire, intervient aussi en application de la circulaire émise, à ce sujet, par le Procureur général du Roi près la Cour de cassation, Président du Ministère public.
Dans cette circulaire, rappelle-t-on, ce dernier a appelé à accorder l’intérêt aux plaintes et dénonciations relatives aux affaires de violence contre les femmes et à leur prêter l’importance et la priorité dans le traitement, parallèlement à l'application des mesures de protection stipulées par la loi en faveur de la femme et des conjoints en général, selon les situations nécessitant une protection.
La circulaire a aussi insisté sur la nécessité de veiller à protéger les intérêts des enfants, à la lumière de la poursuite des mesures liées à l'état d'urgence sanitaire dans le Royaume, induit par la propagation de la pandémie du Covid-19. 

Lundi 11 Mai 2020

Lu 748 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif