Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des perspectives prometteuses pour les exportations des produits agricoles

Hausse de 60% des exportations de clémentines durant la campagne 2020-2021





Des perspectives prometteuses pour les exportations des produits agricoles
Bonne nouvelle ! En dépit du contexte international encore difficile, caractérisé par la poursuite de la propagation de la pandémie Covid-19, les exportations marocaines de produits agricoles ont enregistré de bonnes performances durant le début de la campagne 2020-2021.

Pour le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, qui y voit des signes annonciateurs de lendemains meilleurs, «la campagne d’exportation des produits agricoles 2020-2021 présente des perspectives prometteuses».

Dans un communiqué rendu public récemment, le Département dirigé par Aziz Akhannouch en veut pour preuve les exportations de clémentines qui ont enregistré une croissance importante durant la campagne en cours.

En effet, d’après les chiffres recueillis par le ministère, celles-ci ont atteint un volume de l’ordre de 106.600 tonnes du 1er septembre au 22 novembre 2020. Ce qui représente une hausse de 60% par rapport à la même période de la campagne précédente. Dans un communiqué publié récemment, le ministère de l’Agriculture précise que cette tendance de croissance a concerné l’ensemble des marchés d’exportation.

Si la campagne actuelle est marquée par une situation commerciale favorable sur les marchés internationaux pour les clémentines en particulier, la même source affirme qu’elle l’est pour les agrumes de manière générale.

Ce n’est pas tout. Selon le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts «cette tendance positive est également constatée pour les produits maraîchers qui ont atteint un volume de l’ordre de 214.500 tonnes durant la campagne 2020-2021 (au 22 novembre)».

Des produits maraîchers qui auront ainsi enregistré une croissance de 15% par rapport à la campagne précédente, selon la même source. En détail, il ressort des données en sa possession que les exportations de tomates ont atteint un volume de 117.400 tonnes, correspondant à une augmentation de l’ordre de 3%.

S’agissant des poivrons et des piments, les chiffres montrent qu’«une bonne performance a également été enregistrée avec un volume de 19.400 tonnes, en hausse de 27% par rapport à la campagne 2019-2020», relève le ministère de l’Agriculture.

Quant à la framboise, il apparaît que les exportations ont atteint durant cette même campagne un volume de l’ordre de 6.500 tonnes. Elles ont ainsi enregistré une croissance de l’ordre de 17%.

Il est à relever que, dans sa note de conjoncture du mois de novembre (N°285), la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) a annoncé avoir observé une croissance soutenue des exportations du secteur agricole à partir du mois de juin 2020.

Après quatre mois d’évolution négative (de février à mai 2020) sous l’effet de la crise Covid-19, la DEPF a noté que les exportations du secteur d’agriculture et agroalimentaire se sont inscrites «en hausse de 10,7% durant la période de juin à septembre 2020», estimant que cette progression a tiré profit d’une croissance à deux chiffres enregistrée le long de ces mois, excepté pour le mois de juillet qui a accusé une baisse.

Selon toujours ce département relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, au titre du troisième trimestre 2020, les ventes à l’étranger du secteur se sont accrues de 9,3%, portées par une consolidation de celles de l’industrie alimentaire de 11,1% et de celles de l’agriculture, sylviculture et chasse de 15,7%.

La DEPF a toutefois fait remarquer qu’« au terme des neuf premiers mois de 2020, les exportations du secteur d’agriculture et agroalimentaire ont reculé de 1,1%, après une augmentation de 6,6% un an plus tôt, résultant du retrait de celles de l’industrie alimentaire de 1,1%, contre une amélioration de celles du secteur d’agriculture, sylviculture et chasse de 1,6%».

En termes de production, s’il ressort que la production des filières arboricoles phares de la campagne agricole 2020/2021 s’annonce favorable (la production des agrumes devrait progresser de 29%, celles des olives de 14% et des dattes de 4%), la DEPF rapporte cependant que «la production prévisionnelle des pommes devrait connaître un retrait de 14%», en raison principalement des tempêtes de grêle qu’ont connues la région de Fès-Meknès et la province de Midelt.

Alain Bouithy

Libé
Vendredi 27 Novembre 2020

Lu 579 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.