Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des diplômés chômeurs de Fès suspendent leur grève de la faim après une médiation du CNDH





Des membres de l'Association nationale des diplômés chômeurs à Fès ont décidé de lever leur sit-in entamé la mi-mars et de mettre fin à une grève de la faim qu'ils observaient suite aux bons offices conduits par le Conseil national des droits de l'Homme, indique cette institution dans un communiqué.

Suite à la détérioration de l'état de santé de deux grévistes de la faim, la Commission régionale des droits de l'Homme a entrepris, à la demande de ladite association en date du 18 mars 2021, une série d'actions de médiation pour trouver des solutions à cette situation, conformément aux attributions du Conseil inscrites dans la loi 76-15.

Grâce à l'interaction positive exprimée par les différents acteurs institutionnels au niveau de la région, les initiatives et les rencontres ont abouti à la fin de la grève de la faim le 10 avril et à la levée du sit-in deux jours après, relève-t-on de même source. L'opération de médiation a été marquée par plusieurs séances de travail avec un nombre d'acteurs institutionnels afin d'examiner les revendications des diplômés chômeurs et d'explorer les solutions pratiques pour surmonter cette situation.

Ainsi, et à l'initiative de la wilaya de la région de Fès-Meknès, ces rencontres ont été couronnées par la tenue, le 13 avril, d'une séance de travail, marquée par la présence de représentants de la Commission régionale des droits de l'Homme, du Conseil de la région, de l'AREF de Fès-Mekès, de l'Université euro méditerranéenne de Fès, du CRI de Fès-Meknès, de l'INDH et de l'Association nationale des diplômés chômeurs-section Fès.

Libé
Vendredi 16 Avril 2021

Lu 446 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.