Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démarrage du 2ème Congrès arabe de la santé publique




Démarrage du 2ème Congrès arabe de la santé publique
Les participants au 2ème Congrès arabe de santé publique, dont les travaux se sont ouverts jeudi à Casablanca, vont se pencher sur les enjeux actuels et futurs du secteur dans la région, à l'initiative de l'Université Mohamed VI des sciences de la santé.
Tenu sous le Haut patronage de SM le Roi, ce congrès, dont la première édition s'est déroulée à Dubaï, offre l'opportunité de débattre de questions prioritaires pour les décideurs et les professionnels dans la région, avec l'ambition de déterminer les voies à même d'inscrire ce secteur en tête des priorités des stratégies nationales.
300 congressistes vont débattre des 120 documents de recherche retenus sur les 550 présentés au comité scientifique, dans le but de déboucher sur des recommandations opérationnelles et pratiques autour de la place que doit occuper la santé publique dans les différentes politiques de développement.
La promotion de ce secteur n’incombe pas uniquement aux professionnels, mais c’est une responsabilité collective qui doit engager particulièrement les décideurs, appelés à lui accorder un plus grand intérêt, a-t-on insisté au cours de la séance inaugurale de ce forum, organisé en collaboration avec l’OMS, l’UNFPA, l’Association arabe de santé publique (ArPHA) et Imperial College London.
La présence de chercheurs venus des pays arabes, d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Afrique démontre la grande détermination de trouver des réponses concertées à des problématiques communes, s’est-on encore félicité.
La promotion des plateformes transrégionales de réflexion, d’échange et de recherche sur les enjeux actuels et futurs de la santé publique constitue, selon les organisateurs, un impératif majeur pour l’élaboration de nouveaux modèles de développement. Les participants, qui sont en conclave pendant trois jours, passeront au crible des thématiques importantes pour l'ensemble des intervenants dans ce domaine, notamment la question du financement, la couverture sanitaire universelle et la protection sociale, ainsi que les ressources humaines et l’enseignement dans les domaines de la santé.
Des experts de divers horizons se penchent aussi sur la santé de la reproduction, santé de la mère et de l’enfant, la santé des jeunes, les maladies chroniques, la recherche et les innovations, la qualité des soins et les situations d’urgence. "De par le rôle pionnier du Maroc dans la consolidation du partenariat Sud-Sud, ce congrès sera une consécration du positionnement du Maroc en tant que hub inter-régional du savoir scientifique en sciences de la santé", avait expliqué l'Université dans un communiqué.

Samedi 6 Avril 2019

Lu 990 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com