Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démantèlement de deux bandes criminelles à Agadir





Les services de la police judiciaire ont mis fin aux activités de deux bandes criminelles qui terrorisaient les citoyens qui traversaient les terrains vagues du quartier Salam vers Al wifak. Les deux groupes opéraient séparément aux  alentours du récent quartier Farah non loin de l’école privée Attaraji.
La zone étant en chantiers de construction avec peu d’éclairage, les deux bandes interceptaient les malheureux passants et leur subtilisaient des biens sous la menace d’armes blanches. Un citoyen, qui a échappé de justesse à une agression, raconte avoir été pris en chasse par des voyous qui, n’ayant pas réussi à le rattraper, l’ont insulté, en lui lançant des pierres.
C’est suite à une série de plaintes que les membres de la PJ d’Agadir ont mis sous surveillance la zone citée pour arrêter récemment, en flagrant délit de vol sous la menace à l’arme blanche, les membres de la 1ère bande, quatre individus âgés de 17 à 22 ans, un cinquième individu est en fuite. La 2ème bande de 4 individus âgés de 17 à 25 ans a été, elle aussi, démantelée au quartier Farah suite à une  surveillance étroite des éléments de la P.J d’Agadir. Rappelons que ce quartier est une nouvelle zone d’habitat destiné à loger  les habitants des bidonvilles de Bensargaou dans le cadre du programme de lutte contre l’habitat insalubre du Programme « Villes sans bidonvilles ».

Nour-Eddine Salouk
Mardi 10 Février 2009

Lu 167 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés