Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dégradation de la situation d’IB Maroc en 2017




Au terme de l’année 2017 et comme annoncé dans son Profit Warning, la société IB Maroc affiche des réalisations en dégradation, avec un résultat net qui creuse son déficit à -41,1 millions de dirhams (MDH), contre -3,7 MDH en 2016, relèvent les analystes de BMCE Capital Bourse. A l’occasion de la publication des résultats annuels du spécialiste en  matériels, logiciels et services informatiques, coté à la Bourse de Casablanca, les analystes financiers notent aussi une baisse de 66,2% du chiffre d’affaires (CA) d’IB Maroc par rapport à 2016 à 51,8 MDH.
Cette dépréciation s’explique par la perte d’un client historique représentant 35% du CA suite à la défaillance du sous-traitant d’IB Maroc lors du déploiement d’un projet de Cloud Public, conduisant à l’exclusion de la société de la liste des fournisseurs, ont-ils indiqué, notant qu’une action en justice a été lancée à l’encontre de ce sous-traitant devant le tribunal de Londres. En dépit de la baisse des achats consommés et des achats revendus de marchandises, le résultat d’exploitation passe en territoire négatif à -27 MDH, contre 6,7 MDH en 2016, tandis que le résultat financier, lui, réduit ses pertes à -3,5 MDH (vs. -4,9 MDH en 2016), grâce à la baisse des dotations financières, relève la même source.
Pour sa part, le résultat non courant est passé de -4,8 MDH en 2016, à -10,4 MDH une année plus tard, au vu des coûts de licenciement liés à la réduction de la masse salariale de 30% de ses effectifs, a-t-elle expliqué. Au niveau du bilan, les analystes de BMCE Capital Bourse soulignent que le fonds de roulement (FR) d’IB Maroc passe en territoire négatif à -30 MDH, contre 9,9 MDH en 2016, au moment où son besoin en fonds de roulement (BFR) s’améliore de 72,3% à 27 MDH.
L’analyse bilancielle laissent également apparaître une trésorerie nette qui allège son déficit à -57 MDH (contre -87,5 MDH) et un endettement net qui recule de 34,9% à 57 MDH pour un gearing en hausse de 308,9 points à 473,7% dans le sillage de la baisse des fonds propres, ont-ils indiqué. En termes de solvabilité, IB Maroc affiche des ratios négatifs, témoignant d’une situation d’insolvabilité, ont-ils précisé, notant que dans le but de redresser sa situation, la société a fait appel à la mise en place d’un fonds de soutien de 40 MDH, financé conjointement par une banque et par la Caisse centrale de garantie (CCG).
En dépit de l’accord de ce financement, le retard accusé pour le déblocage des fonds aurait impacté l’exécution des commandes, poursuit la même source, ajoutant que la société devrait bénéficier d’un apport en numéraire de 10 MDH en provenance de son actionnaire de référence. En termes de perspectives, la restructuration financière et la nouvelle organisation de l’entreprise devraient impacter positivement les résultats 2018, dont l’encours de commande s’élève à 33 MDH en date du 21 février.

Mercredi 4 Avril 2018

Lu 647 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés