Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dakhla-Oued Eddahab en passe de devenir un hub économique ouvert sur l'Afrique

La région parie également sur la mise en place des zones de distribution et de commerce sophistiquées au poste frontalier El Guergarate et à Bir Gandouz pour doper les investissements tant nationaux qu’étrangers.


Libé
Lundi 1 Août 2022

La région Dakhla-Oued Eddahab est en passe de devenir un hub économique prometteur ouvert sur l’Afrique, à travers la mise en œuvre de méga-projets structurants, portés par le nouveau modèle de développement des provinces du Sud.


Ces projets structurants sont de nature à insuffler une nouvelle dynamique de développement et faire de la région une plaque tournante pouvant générer d’importantes opportunités tant pour les investisseurs nationaux qu’internationaux opérant dans de multiples secteurs productifs.


Du fait de sa position stratégique, ses ressources naturelles, ses potentialités socio-économiques et son climat d’affaires favorable aux investissements, la perle du Sud commence à avoir le vent en poupe pour atteindre un développement durable et intégré, améliorer l’attractivité de son territoire et renforcer sa compétitivité économique.


De telles perspectives sont accompagnées par le développement de l’ensemble des infrastructures, à savoir le port Dakhla Atlantique, les futures zones de distribution et de commerce à El Guergarate et Bir Gandouz, la voie express Tiznit-Dakhla et le raccordement de la ville de Dakhla au réseau national de l’électricité, en plus de la mise en place d’un parc éolien et une station de dessalement de l’eau.


Le méga-projet du port de Dakhla Atlantique, qui nécessitera un investissement de 12,4 milliards de DH (MMDH), illustre à merveille la grande ambition de ce modèle de développement et suscite l’intérêt de nombreux investisseurs tant nationaux qu’internationaux, conscients du rôle de hub que peut constituer cette infrastructure portuaire vers l’Afrique, l’Europe et l’Amérique.


Doté d’une zone industrielle et logistique, une zone d’échange commerciale et une autre dédiée à la valorisation des activités de la pêche maritime, ce projet à portée stratégique, dont les travaux ont été entamés, va sans nul doute devenir un véritable axe économique autonome capable de repositionner toute la région sur les routes maritimes.


Situé à 40 km au Nord de Dakhla, ce port qui sera adossé à une zone de 1.650 hectares destinée à offrir des services industriels et logistiques de qualité, contribuera au développement des échanges économiques et constituera une plateforme solide et compétitive pour les investisseurs.


Un port moderne comme celui de Dakhla Atlantique va contribuer assurément à mettre en exergue la région de Dakhla-Oued Eddahab, en tant que porte d’entrée vers les pays du continent africain et un pôle attractif pour les investisseurs locaux et étrangers intéressés par l’exportation vers l’Afrique, en particulier dans le cadre de l'accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).


Parmi les méga-projets qui vont métamorphoser la région sur les plans économique et industriel et renforcer de manière constante les liens économiques et commerciaux entre le Maroc et sa profondeur africaine, figurent la voie express Tiznit-Dakhla, dont les travaux entre Laâyoune et Dakhla ont été réalisés à 100%, nécessitant une enveloppe budgétaire estimé à 900 millions de dirhams (MDH).


Ce chantier, qui coûtera près de 10 MMDH, porte sur le dédoublement de la route nationale n°1 entre Tiznit et Laâyoune sur 555 km et l’élargissement à 9m de la voie entre Laâyoune et Dakhla sur une distance de 500 km.
La réalisation de cette route, bientôt opérationnelle, va dynamiser les flux commerciaux entre le Maroc et la Mauritanie et au-delà vers l’Afrique subsaharienne et renforcer la fluidité de circulation des biens et des personnes.


Force est de constater que la région parie également sur la mise en place des zones de distribution et de commerce sophistiquées au poste frontalier El Guergarate et à Bir Gandouz pour doper les investisseurs tant nationaux qu’étrangers.


Mobilisant un investissement de 160 MDH, ces deux plateformes logistiques de 30 Ha chacune permettront de renforcer la capacité d’exportation et d’importation du Royaume avec les pays africains et contribueront, par ricochet, au développement du poste frontalier, en tant que zone de transit ayant un rôle majeur dans l’économie nationale et les transactions de commerce extérieur.


A tout cela s’ajoute le raccordement de Dakhla au réseau électrique national ayant pour finalité d’accompagner la croissance économique de la région portant, notamment, sur l’alimentation en énergie électrique de la future station de dessalement d’eau de mer, la valorisation du potentiel des énergies renouvelables, le développement des sites de pêche et la promotion des zones situées entre Boujdour et Dakhla, à travers l’amélioration des conditions de raccordement et d’alimentation en électricité des agglomérations et des projets situés à proximité.


Ce projet, qui a mobilisé un montant global d’environ 2,4 MMDH, est financé à hauteur de 1,5 MMDH par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), 536 MDH par le Conseil régional et 350 MDH par les partenaires privés.


Lu 1184 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS