Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d’envoi du Festival de la rose à Kelâat Mgouna

L’évènement se veut une plateforme d’échange entre les différents opérateurs du domaine




Coup d’envoi du Festival de la rose à Kelâat Mgouna
Le coup d’envoi de la 55ème édition du Festival de la rose a été donné, jeudi à Kelâat Mgouna (province de Tinghir), avec pour objectifs de valoriser les produits de terroir et de développer davantage le partenariat entre les acteurs du secteur.
La cérémonie d’ouverture a été marquée par la signature de plusieurs accords entre l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA), d’une part, l’Agence du bassin hydraulique du Guir-Ziz-Rhéris (ABHGZR), l’Office régional de mise en valeur agricole de Ouarzazate (ORMVAO), l’Office régional de mise en valeur agricole du Tafilalet (ORMVAT), la province de Tinghir et la délégation provinciale de la santé, d’autre part. Ces conventions visent surtout la valorisation des produits de terroir, l’adaptation aux changements climatiques et l’amélioration des prestations fournies dans les domaines de la santé, de l’enseignement et du sport.
Le festival qui se veut également une plateforme d’échange entre les différents opérateurs du secteur, tend à mettre à contribution la recherche scientifique pour la valorisation des produits de terroir et leur adaptation aux changements climatiques à travers des conférences programmées afin d’apporter aux participants des éléments susceptibles d’optimiser leurs acquis et d’élargir leurs connaissances.
Placée sous le thème “Le rôle de la recherche scientifique dans la valorisation des produits de terroir et leur adaptation aux changements climatiques”, cette manifestation socioéconomique est initiée, du 11 au 14 courant, par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, le groupement des communes “Al warda” et la Fédération interprofessionnelle de la rose à parfum, en collaboration avec la province de Tinghir et d’autres partenaires.
Le programme prévoit une série d’activités scientifiques, sportives, sociales et culturelles, en plus des journées de formation au profit des coopératives et Groupements d’intérêt économique qui s’investissent dans la production et la valorisation de la rose.
L’édition 2017 offre également l’opportunité à plusieurs exposants issus de différentes régions du Royaume de présenter et commercialiser leurs produits dans les stands du Salon de la rose. La culture de la rose dans la province de Tinghir s’étend sur une superficie de 850 ha, avec un rendement moyen annuel de 3,2 tonnes par ha.
Introduite dans la région au début du 19ème siècle, la rose à parfum est utilisée notamment dans la production de l’eau de rose et des huiles essentielles. Elle est également utilisée à l’état sec comme produit cosmétique.

Samedi 13 Mai 2017

Lu 928 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés