Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cosumar affiche des réalisations en progression

Les revenus consolidés de l’opérateur sucrier national coté en bourse se hisse de 5,9%




Sur l’année 2017, le Groupe Cosumar affiche des réalisations financières en progression, dans un contexte marqué notamment par le développement continu de l’activité à l’international ainsi qu’à l’amélioration de l’efficacité énergétique grâce aux investissements de développement, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats de Cosumar au titre de l’exercice 2017, les analystes financiers mettent en avant une progression de 5,8% du résultat net part du Groupe (RNPG) à 988 millions de dirhams (MDH), comparativement à l’année 2016, rapporte la MAP.
Suivant la même tendance, les revenus consolidés de l’opérateur sucrier national coté en Bourse se hisse de 5,9% à plus de 8,33 milliards de dirhams (MMDH), suite essentiellement à la croissance du volume des ventes à l’export du sucre blanc (+29,2% à 421 KT), ont-ils indiqué.
Dans une moindre mesure, l'excédent brut d’exploitation (EBE) se hisse de 4,8% à 1,88 MMDH, grâce au programme d’investissement entrepris par le Groupe au cours des dernières années afin d’améliorer l’efficacité énergétique de l’outil industriel, ont-ils relevé.
De ce fait, la marge d’EBITDA ressort à 22,6%, contre 22,8% en 2016, soulignent les analystes de BMCE Capital Bourse, qui maintiennent une opinion favorable sur le titre.
Pour leur part, les comptes sociaux de Cosumar laissent apparaître un chiffre d’affaires en appréciation de 6,2% à 6,78 MMDH, tandis que l’EBE s’affiche en quasi-stagnation à 1,35 MMDH (+0,4%).
La marge d’EBITDA s’établit à près de 20% (vs. 21,1% en 2016) et la capacité bénéficiaire augmente de 11,9% à 898 MDH, pour une marge nette de 13,2% contre 12,6% en 2016.
L’unique producteur de sucre au Maroc maintient ses perspectives de croissance, et ce, malgré la baisse de la prime de blanc sur le marché mondial et les conditions climatiques difficiles de début de campagne.
Le Groupe devrait également poursuivre ses efforts pour la généralisation de la mécanisation de la récolte et la promotion des projets d’irrigations des systèmes économes d’eau.
S’agissant du projet "Durrah Sugar Refinery", le Groupe annonce un taux d’avancement des travaux en ligne avec ses prévisions accompagnées du démarrage des travaux de génie civil et de la construction ainsi que de la réception des équipements.
Dans ces conditions, le Conseil d’administration de la société compte proposer à l’Assemblée générale la distribution d’un dividende de 10 dirhams par action (vs. 13 dirhams en 2016), soit un Dividend Yield de 3,3% sur la base du cours de 304 dirhams observé le 16 mars courant.
Dans le cadre du renforcement du capital, le Conseil devra aussi proposer à l’AGE la création de nouvelles actions par incorporation des réserves et distribution gratuite d’une action nouvelle pour deux actions anciennes détenues, induisant une augmentation du capital social qui passera de 629,91 à 944,9 MDH.

Mercredi 21 Mars 2018

Lu 893 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021