Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Consultations du Conseil de sécurité les 21 et 30 avril : Ban Ki-moon appelle à la reprise des négociations sur le Sahara




Consultations du Conseil de sécurité les 21 et 30 avril : Ban Ki-moon appelle à la reprise des négociations sur le Sahara
Le rapport du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki- moon sur le Sahara a été  soumis mardi aux membres du Conseil de sécurité qui tiendra des consultations sur la question les 21 et 30 avril courant.
Dans son dernier rapport, Ban Ki- moon a souligné que son Envoyé personnel pour le Sahara, Christopher Ross, a proposé aux parties de tenir une ou plusieurs petites réunions préparatoires informelles pour faciliter le prochain round des négociations. C’est  le premier du genre établi  par ce dernier depuis  sa nomination à ce poste début janvier 2009.
Le Secrétaire général a, également, recommandé au Conseil de sécurité de réitérer son appel aux parties pour qu’elles négocient de bonne foi et sans condition, fassent preuve de volonté politique, participent à des discussions substantielles et assurent le succès des négociations. 
Concernant le mandat de la Minurso qui arrive à terme à la fin du mois en cours,  le Secrétaire des Nations unies a recommandé aux Quinze membres du Conseil de sécurité d’adopter une résolution pour le proroger d’un an, jusqu’au 30 avril 2010, pour le maintien du cessez-le-feu dans la région.
D’un autre côté, les discussions substantielles  auxquelles a appelé Ban Ki-moon ne partiront pas de zéro, mais reprendront  sur la  base des précédents rounds de pourparlers, et en tenant compte des dernières consultations dans la région de son Envoyé personnel, Christopher Ross, peut-on lire dans le rapport du secrétaire général.
Pour  assurer une issue positive du 5ème  round entre les parties concernées par le conflit au Sahara, le Secrétaire général de l’ONU a estimé nécessaire “une préparation minutieuse” d’une prochaine série de négociations,  tout en relevant que « peu de progrès ont été réalisés depuis le dernier round des négociations de Manhasset ».
Pour les efforts qu’elles ne cessent de déployer pour détruire les engins explosifs. M. Ban Ki-moon a rendu hommage aux Forces Armées Royales.
L’initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie de la région du Sahara s’inscrit dans le cadre de la souveraineté du Royaume, de son intégrité territoriale et de son unité nationale. C’est une initiative de compromis, novatrice, responsable et ouverte qui, par son contenu et sa finalité, permet à tous les Sahraouis, qu’ils soient de l’intérieur ou de l’extérieur, de gérer eux-mêmes et démocratiquement leurs affaires à travers différents organes législatif, exécutif et judiciaire représentatifs.
Elle réalise le principe de l’autodétermination à travers une expression libre, démocratique et moderne sur le statut d’autonomie. Elle est, de ce fait, conforme à la légalité internationale, intègre les normes et standards internationaux en matière d’autonomie et garantit le respect et la promotion des droits de l’Homme tels qu’ils sont universellement reconnus et définis par la Constitution du Royaume.
Le Maroc s’est  toujours engagé, avec détermination, dans une négociation sérieuse et approfondie, avec les autres parties, en vue de contribuer concrètement à la réalisation de la solution politique, définitive et mutuellement acceptable, tant attendue par la communauté internationale.

LARBI BOUHAMIDA
Jeudi 16 Avril 2009

Lu 177 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés