Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Communiqué du Bureau politique : La décision de la CJUE n’engage en rien le Maroc

L’USFP dénonce toutes les formes de discrimination et d’agression contre les femmes




Le Bureau politique de l’USFP  a examiné, lors de sa réunion du 15 mars, plusieurs questions d’ordre politique et organisationnel. Après avoir pris acte de l’exposé du Premier secrétaire, Driss Lachguar, et débattu des différents points inscrits à l’ordre du jour, le BP confirme ce qui suit :
1-Il attire l’attention sur l’acuité de l’étape que connaît le dossier de l’intégrité territoriale surtout après la décision de la Cour de justice de l’Union européenne  qui porte atteinte à la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire. Ce qui ne peut être dicté au peuple marocain et partant, la décision de la CJUE n’engage en rien le Maroc. De même qu’elle va à l’encontre du processus  que connaît cette affaire  sur les plans continental et international ; lequel s’oriente vers un traitement positif avec le projet d’autonomie présenté par le Maroc en vue de trouver une solution réaliste, équilibrée et durable pour ce conflit artificiel.  Ce qui interpelle l’ONU à renoncer à l’approche qu’elle avait adoptée jusqu’ici et faisant  fi du rôle décisif de l’Etat algérien  quant aux différents tenants et aboutissants de ce dossier.
2-Il exprime son inquiétude à propos de la situation à Jerada et déplore les affrontements  survenus qui auraient pu être évités, en respectant la loi qui garantit la liberté d’expression, de manifestation et  réglemente toutes les formes de protestation. Et de rappeler que l’USFP tout en ayant exprimé, aux niveaux national et provincial, sa position qui soutient les revendications sociales des habitants de la ville, fait part de l’obligation de concrétiser les promesses officielles  en vue de répondre aux doléances  et de réaliser les projets susceptibles de tirer la région de sa marginalisation.   
Tout en exprimant son regret quant à la situation marquée par des développements négatifs, le Bureau politique appelle à se conformer à la loi régissant les manifestations de protestation, à éviter toutes les pratiques à même d’attiser les tensions  qui ne contribuent aucunement à solutionner les problèmes de la région et reprendre le dialogue commun en vue de parvenir à des solutions réalistes et concrètes concernant la situation à Jerada.
3- Il exprime sa totale solidarité avec les luttes du SNESUP et des fédéralistes des collectivités locales pour défendre leurs droits  et revendications légitimes au niveau matériel et moral, et ce en conformité avec les positions du parti  qui a toujours soutenu  les revendications de la classe ouvrière, tous secteurs  confondus; le but étant d’améliorer sa situation, de garantir  une vie digne et de préserver les acquis sociaux.
4- Il salue, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, toutes les femmes  et l’action que mène l’Organisation socialiste des femmes ittihadies ainsi que la journée d’étude organisée par le Groupe socialiste à la Chambre des représentants pour évaluer le bilan de la mise en œuvre du Code de la famille et soutenir toutes les initiatives  visant à améliorer les dispositions de la Moudawana et réaliser davantage d’acquis protégeant les droits de la femme.
5- conformément à la position ferme du parti concernant la question de l’égalité entre les hommes et les femmes et la protection de la femme contre toutes les formes d’injustice, de discrimination et d’intimidation et répondant au communiqué de l’OSFI mais également les écrits de certains médias ainsi que les données et les témoignages auxquels il a eu accès à travers la défense des plaignantes dans le dossier du directeur de l’institution qui édite Akhbar Al Yaoum, Soultana et El Yaoum 24, le Bureau politique exprime sa condamnation de la campagne calomnieuse contre les femmes qui ont porté plainte contre lui, ce qui constitue une pression psychologique pour les terroriser et par ricochet  influer sur le cours normal de cette affaire devant la justice. Dans ce cadre, il appelle toutes les organisations démocratiques, féminines et des droits de l’Homme à faire face à cette campagne et leur apporter un appui psychologique, moral et juridique, tout en réitérant son attachement à ce que toutes les parties bénéficient d’un procès équitable.
Le Bureau politique a également débattu d’autres points en rapport avec l’organisation et la vie interne du parti et a décidé de convoquer une réunion des commissions d’arbitrage et d’équité et celle du contrôle financier en vue de leur structuration. Il a aussi appelé à une réunion des secrétaires des provinces pour préparer les futures rencontres régionales prévues en avril prochain.

Samedi 17 Mars 2018

Lu 850 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés