Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Communication et modernisation de l’administration publique




Les capacités améliorées et les méthodes de plus en plus spécialisées de la communication publique sont devenues quasi impératives pour l’administration publique, afin de réaliser ses missions et remplir ses objectifs, surtout lorsqu’on est au service de l’intérêt des citoyennes et citoyens.
De nos jours, il existe de nombreuses façons de communiquer. Cependant, l’efficacité et la performance de la communication sont cruciales lorsqu’on est dans l’environnement de l’administration publique. Il est évident que sans communication, les organisations publiques deviennent isolées. Aussi, l’objectif de la communication publique est de servir l’intérêt public. Cependant, une administration publique au service des citoyens doit s’assurer qu’elle dispose d’un processus de communication clair, écrit dans un langage simple et compréhensible par tous.
Au Maroc, au sein des organisations publiques, la communication commence à être développée. Néanmoins, l’analyse des structures administratives a montré que les institutions publiques devront fournir un grand effort pour intégrer des départements spécialisés dans ce domaine afin de préserver l’image du public au moyen de méthodes et d’activités durables.
En général, il faut savoir que la communication publique représente une forme de communication extra-organisationnelle à travers laquelle l'institution, au sein de l'administration publique, vise à renforcer son image et à créer autour d’elle un climat de confiance et de sympathie de la part des citoyennes et citoyens. Par sa spécificité, l’administration publique dépend de la manière dont elle élabore sa stratégie de communication qui doit s’intégrer à la culture organisationnelle de chaque institution.
L’importance de la communication publique est, qu’à travers son processus, l’administration cherche à établir une relation de proximité avec le citoyen ; en le rapprochant et en entamant un dialogue, tout en prenant en considération ses exigences personnelles et ses doléances.
Il faut noter que la communication publique représente un système qui fonctionne selon une série de principes, de méthodes et de techniques et elle est inévitablement influencée par toutes les évolutions de la société moderne. Au 21ème siècle, ce système est confronté à un défi d’évolution, d’adaptabilité, d’efficacité et de performance car toutes les décisions publiques ont des conséquences sur un nombre important de personnes dans la société.
Dans les organisations publiques, il ne suffit pas d’avoir de bonnes compétences en communication, mais il est également nécessaire de connaître à fond l’ensemble des problèmes auxquels l’organisation est confrontée pour que le processus de communication soit efficace est performant.
Pour le contexte marocain, le climat et l’ordre institutionnel sont de plus en plus soumis à la mobilisation et au changement et ne sont pas toujours acceptés par les partenaires sociaux et les citoyens en général. En étant en effervescence permanente, le besoin d'intervention en communication publique se fait sentir, surtout envers les citoyennes et citoyens. Cela semble avoir des connotations de calme et de persistance. Le rôle de la communication est d'identifier les facteurs à problème et de trouver les méthodes d'ajustement pour remédier à ces situations.
En conclusion, une bonne stratégie pour améliorer l'image de l’administration publique réside généralement dans la motivation des fonctionnaires non seulement dans l’application des principes hiérarchiques et statutaires de l'administration, mais surtout dans la manière de communiquer avec le public intéressé. Il ne suffit pas de considérer le processus de communication comme un facteur supplémentaire du système, mais plutôt comme un facteur complémentaire. La communication publique  doit être considérée comme un élément moteur de tout le mécanisme de la prise de décision publique qui, mis en mouvement de manière efficace et performante, pourrait apporter une valeur ajoutée commune à la fois à la réussite des réformes et à la réalisation des missions et des objectifs finaux de l’administration publique.


Par Mohammed Anaouar Elhazziti
Samedi 13 Juillet 2019

Lu 1587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com