Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coca Cola aurait payé la science pour minimiser les effets néfastes de ses sodas




Coca Cola aurait payé la science pour minimiser les effets néfastes de ses sodas
C'est une enquête du Monde qui a révélé cette semaine une manipulation de Coca Cola. La marque aurait payé plus de 8 millions d'euros pour passer sous silence les risques liés à ses boissons. Entre 2010 et 2016, selon l'enquête, des chercheurs ainsi que des professionnels français de la santé auraient été rémunérés pour ré-orienter le résultat de leurs études. A savoir, plutôt que de mettre en avant le rôle de l'alimentation dans l'obésité, les chercheurs auraient été payés pour insister sur le manque d'activité physique, en cause dans cette maladie.
La firme, qui possède aussi les marques Minute Maid, Sprite ou encore Fanta aurait donc dépensé plus de 8 millions d'euros rien qu'en France pour financer des recherches en santé. Pour révéler ces informations, Le Monde, accompagné de l'ONG Foodwatch de défense des consommateurs ont épluché une longue série de chiffres publiés par la marque en 2016. Des associations sportives et médicales, et des événements auraient été financés, eux aussi, par Coca Cola.
Parmi ces "budgets" on trouve notamment une étude menée par le CHU de Rennes pour l'Institute for European Expertise in Physiology. Les comptes révèlent que ce dernier a touché, entre 2010 et 2014, 720.000 euros de la part de Coca Cola.
Les conclusions des travaux sur l'obésité ne pointent presque jamais du doigt le lien de cause à effet entre aliment et prise de poids. L'ancien président de la Société française de médecine du sport, Xavier Bigard, a d'ailleurs reconnu avoir touché 4.000 euros à l'occasion d'une conférence sur les règles d'hydratation du sportif. Cet argent venait de Powerade, boisson énergétique que Coca Cola a lancé en 1988. D'autres spécialistes ont avoué avoir été payés par Coca Cola pour des faits similaires.

Mardi 14 Mai 2019

Lu 484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie