Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Célébration le 1er mars de la Journée mondiale de la Protection civile




La Direction générale de la protection civile (DGPC) célèbrera ce mercredi la Journée mondiale de la Protection civile, sous le thème "Ensemble avec la Protection civile face aux catastrophes", retenu par l'Organisation internationale de Protection civile pour l'année 2017.
Cette Journée mondiale de la Protection civile, qui coïncide avec le 1er mars de chaque année, constitue une opportunité de promouvoir l’importance de la Protection civile et une occasion de communiquer avec le public, souligne la DGPC dans un communiqué, notant que cette année, l’accent sera mis sur l’importance de la sensibilisation des citoyens aux mesures d’autoprotection face aux catastrophes et l’implication de tous les acteurs au processus en vue d’une gestion efficace et efficiente.
Pour célébrer cet événement annuel, des journées portes ouvertes seront organisées au niveau des différentes unités de la Protection civile du Royaume, où seront programmées des démonstrations et des simulations d’intervention, ainsi que des ateliers où sera présentée toute la logistique nécessaire pour une intervention en situation d’urgence, fait savoir le communiqué.
Un programme varié est également prévu au niveau de toutes les unités et comprendra des manœuvres de secours, des opérations de sauvetage et d’extinction de feux ainsi que des sessions animées de sensibilisation aux risques pour les jeunes et avec la distribution de prospectus y afférents, ajoute le communiqué.
Le traitement de ces événements nécessite la coordination effective des actions des différents intervenants notamment les pouvoirs publics, les élus, les médias et les organisations non gouvernementales, relève la DGPC, ajoutant que ces événements appellent à l’implication des populations à la culture du risque et aux programmes de prévention et de gestion de ces phénomènes dans le cadre d’une approche participative.
Dans un message à l'occasion de la célébration de cette Journée mondiale, le secrétaire général de l’Organisation internationale de Protection civile (OIPC), Vladimir Kuvshinova, a relevé que "ces dernières années, plus de 200 millions de personnes dans le monde ont souffert des catastrophes annuelles, tant naturelles que dues à l’homme, et ce nombre est en augmentation en raison de la dégradation de l'environnement, du changement climatique et de la fréquence accrue des accidents technologiques. Alors qu'en 2015, les catastrophes à grande échelle ont causé des dommages économiques de 66,5 milliards de dollars américains, à la fin de 2016, ce chiffre était déjà passé à 175 milliards de dollars", a-t-il fait remarquer. Le droit de vivre en sécurité est l'un des droits humains universels de base. Le manque de sécurité est non seulement un risque pour la vie humaine et une diminution de la qualité de vie, mais crée également un obstacle au développement durable de la société civile, a-t-il indiqué.

Libé
Mardi 28 Février 2017

Lu 756 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés