Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Branle-bas de combat à Guelmim-Oued Noun




Toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour faire face à la propagation de la pandémie du coronavirus (Covid-19), a indiqué le directeur régional de la santé de Guelmim-Oued Noun, Moulay Abdallah Safi.
Un dispositif de surveillance et de suivi a été mis en place pour assurer l'implication et la coordination entre les autorités locales, les conseils élus et l'Agence de développement des provinces du Sud du Royaume, a-t-il déclaré à la MAP.
Il a souligné que les délégations provinciales de la santé de la région ont mis en place un plan d’action qui identifie notamment les lieux de diagnostic des cas suspects et l’aménagement des blocs dans tous les hôpitaux pour les accueillir.
Il a ajouté que le ministère de la Santé s'efforce de fournir aux services de la santé de la région les équipements et le matériel de protection pour les analyses de laboratoire, ainsi que les médicaments, en particulier ceux contenant de la chloroquine, qui sont actuellement utilisés dans le traitement des patients au niveau national.
Concernant la situation épidémiologique au niveau de Guelmim-Oued Noun, le responsable a assuré qu'il existe jusqu'à présent un seul cas, dont "la santé est stable et bonne", appelant les citoyens à rester chez eux pour contribuer à la lutte contre la propagation de ce virus.
A l’instar des autres régions du Royaume, une équipe de la médecine militaire se trouve actuellement à l’hôpital régional de Guelmim pour appuyer le staff médical civil dans la délicate mission de lutte contre la propagation du Covid-19.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI, chef suprême et chef d'état-major des Forces Armées Royales (FAR), afin que les différents services et départements, dont ceux de la médecine militaire, prennent part à la lutte contre cette pandémie.

Jeudi 2 Avril 2020

Lu 283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Novembre 2020 - 17:00 140.250 élèves du privé ont basculé vers le public

Dimanche 1 Novembre 2020 - 20:24 Une nouvelle génération de titres de séjour