Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Boris Johnson provoque l'indignation en louant la fermeture des mines de charbon sous Thatcher


Libé
Vendredi 6 Août 2021

Boris Johnson provoque l'indignation en louant la fermeture des mines de charbon sous Thatcher
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a suscité une salve de réactions indignées en assurant que la fermeture des mines de charbon sous Margaret Thatcher, au coût social très lourd, permettait au Royaume-Uni d'être en avance dans la transition énergétique.
Interrogé lors d'une visite sur un champ d'éoliennes en Ecosse jeudi, le chef du gouvernement conservateur a insisté sur les progrès réalisés en la matière: "Grâce à Margaret Thatcher, qui a fermé un grand nombre de mines de charbon dans tout le pays, nous avons commencé tôt et nous nous éloignons maintenant rapidement du charbon", a-t-il souligné, avant, selon les médias britanniques, de s'esclaffer.

Représentant autrefois le secteur industriel le plus important du Royaume-Uni, les mines de charbon sont intimement liées à l'histoire économique et sociale du pays et devinrent dans les années 80 le symbole de l'opposition à l'ultra-libéralisme de la Première ministre de l'époque.
La fermeture des mines ont donné lieu à de dures grèves et à des violences. Aujourd'hui, de nombreux anciens sites miniers restent sinistrés, avec un fort taux de chômage.

Les propos de Boris Johnson ont été qualifiés de "honteux" par le chef de l'opposition travailliste Keir Starmer: "En écartant avec une plaisanterie les répercussions dévastatrices (des fermetures), il montre à quel point il est déconnecté des travailleurs".

Le Labour a demandé des excuses au dirigeant.
Les Premiers ministres de l'Ecosse Nicola Sturgeon et du Pays de Galles Mark Drakeford ont dénoncé également des propos "grossiers et manquant de sensibilité".
"Des vies et des communautés entières en Ecosse ont été anéanties par la destruction de l'industrie du charbon par Thatcher (qui n'avait rien à voir avec de quelconques inquiétudes concernant la planète)", a dénoncé Mme Sturgeon.
Les dernières mines de charbon ont fermé en 2015 au Royaume-Uni, à l'exception de petits sites.

Les déclarations de Boris Johnson ont été d'autant plus commentées que son parti, avec un programme pro-Brexit et des promesses de rééquilibrage économique, a obtenu aux dernières législatives des progressions spectaculaires dans les régions désindustrialisées du Nord de l'Angleterre, traditionnellement acquises au Labour.
 
 


Lu 502 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30





Flux RSS
p