Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bonne tenue des activités tertiaires


Perspectives favorables pour le tourisme, les télécoms et le transport, selon la DEPF



Dans sa dernière note de conjoncture de l’année qui vient de s’achever, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) a annoncé des perspectives de clôture favorables pour le secteur touristique, soulignant une  croissance consolidée au début du dernier trimestre que favorise le dynamisme continu du marché extérieur.
Selon ce département relevant du ministère de l’Economie et des Finances, le nombre des arrivées à la destination marocaine s’est renforcé de 14,9% au cours du mois d’octobre 2017 et les touristes étrangers ont été à l’origine de 98% de cette dynamique avec une progression de 23,5%.
En tenant compte de cette évolution, la DEPF a estimé que le nombre des arrivées s’est amélioré de 9,4% à fin octobre 2017, après +8,9% un mois plus tôt et une légère hausse de 0,4% il y a une année.
Concernant les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés, elle a indiqué que leur nombre s’est raffermi de 18,6% au  mois d’octobre 2017. Et de préciser que le marché extérieur canalise 92% de cette évolution, enregistrant un accroissement de 23,3%, impulsé par les hausses consolidées affichées par les principaux marchés émetteurs.
Ainsi, au terme des dix premiers mois de 2017, la DEPF a noté que ces nuitées se sont renforcées de 15,4% à 18,7 millions de nuitées, après +2,1% un an plus tôt, bénéficiant d’une croissance à deux chiffres dans la-quasi-totalité des régions du Royaume. 
A propos de croissance, notant que la ville de Tanger a franchi pour la première fois le cap de 1 million de nuitées, enregistrant une hausse de 26,2%. 
Grâce à cette évolution, la perle du Nord rejoint le groupe des premiers pôles touristiques du Maroc, en l’occurrence Marrakech, Agadir et Casablanca, dont les volumes de nuitées ont atteint respectivement 6,5 millions (+18,4%), 4,7 millions (+12,2%) et 1,8 million (+11,5%). 
Dans sa note, la DEPF a aussi relevé des améliorations en ce qui concerne les recettes touristiques qui ont enregistré une progression de 17,5% durant les deux premiers mois du quatrième trimestre de l’année précédente. Ce qui, a-t-elle précisé, ramène ainsi, leur croissance à +6,5% au terme des onze premiers mois de l’année 2017, après +5,6% un an auparavant.
Le document a également noté le comportement favorable du secteur des télécommunications, soulignant sa bonne dynamique à fin septembre 2017. Une évolution portée par un retour à la croissance du parc de la téléphonie et par la performance consolidée du segment de l’Internet, a expliqué la DEPF. 
En effet, selon les données recueillies par ce département, le nombre des abonnés au parc global de la téléphonie s’est accru de 1,8%, comparativement à fin septembre 2016, après un retrait de 2,7% il y a une année, grâce au rebond du parc de la téléphonie mobile qui a affiché +2,1%, après -2,5%.  
Ce n’est pas tout : parallèlement à cette évolution, le trafic voix sortant de la téléphonie mobile poursuit son amélioration d’un trimestre à l’autre, affichant une hausse de 8,5%, en glissement trimestriel, au T3-2017, après +0,2% au T2-2017. 
« A fin septembre 2017, le volume du trafic voix sortant du parc global de la téléphonie a reculé de 3,6% par rapport à fin septembre 2016 », ajoute la même source. 
Sur le plan des abonnements à Internet, la DEPF a précisé que « ce parc continue sur sa lancée au terme des neuf premiers mois de 2017, enregistrant une hausse de 33,3% à 22,6 millions abonnements, après +21,8% il y a une année », soulignant que le taux de pénétration de ce segment a atteint 64,7% après avoir atteint 50% à fin septembre 2016.
Enfin, le secteur tertiaire s’est aussi démarqué positivement au niveau de l’activité de transport qui poursuit sa bonne dynamique au terme des dix premiers mois de 2017.
En effet, au niveau de l’activité du transport aérien, le trafic des passagers a augmenté de 11,3%, après une hausse de 2,1% une année auparavant. Aussi, peut-on lire, le trafic du fret aérien s’est-il renforcé de 18,3%, après une augmentation de 9,8% un an plus tôt.
Pour ce qui est du trafic portuaire, la DEPF a relevé que « l’activité enregistrée au niveau des ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) s’est améliorée de 7,2% à fin octobre 2017, soit le même taux d’accroissement enregistré à la même période de l’année précédente ». 
A en croire les analystes de la DEPF, cette évolution tire profit, notamment, du bon comportement du trafic des exportations (+27,8% après +0,4%), contre un recul de celui des importations (-2,3% après +11,3%). 


 

Alain Bouithy
Vendredi 5 Janvier 2018

Lu 810 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés