Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bon comportement des exportations du secteur agricole à fin novembre

Evolution mitigée des indicateurs du secteur de la pêche, selon la DEPF




Les activités primaires ont connu une évolution favorable au terme des onze premiers mois de l’année 2017, a annoncé la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).
Dans sa note de conjoncture du mois de décembre, la dernière de l’année, la DEPF a indiqué que « la performance favorable de la campagne agricole 2016/2017 s’est traduite par le bon comportement des ventes à l’étranger des secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire ».
Selon les données analysées par ce département relevant du ministère de l’Economie et des Finances, la valeur des exportations des produits d’« agriculture, sylviculture et chasse » et de celles de l’industrie alimentaire se sont raffermies de 12,7% et 9,2% respectivement pour totaliser plus de 42 milliards de dirhams.
En ce qui concerne les achats du secteur, la DEPF a noté que les importations de blé et d’orge se sont repliées, en valeur, de 36% et de 59,3% respectivement au titre de la même période.
Dans sa note publiée récemment, la DEPF a souligné  de nouvelles mesures adoptées par le gouvernement dans le cadre de la nouvelle campagne agricole 2017/2018. Des mesures qui ont pour « but d’assurer le bon déroulement de cette campagne et de promouvoir la dynamique positive engendrée par le Plan Maroc Vert », a-t-elle indiqué.
La note de la DEPF précise, en ce qui concerne l’irrigation, que « ces mesures portent, notamment, sur la planification d’une superficie de 594.000 hectares pour l’irrigation au niveau des grands périmètres et la poursuite de la mise en œuvre du Programme national pour l’économie d’eau en irrigation (PNEEI) ».
La Direction a en outre ajouté qu’un certain nombre d’initiatives étaient programmées dans le même cadre. En l’occurrence, l’équipement des exploitations en système de goutte à goutte sur 50.000 hectares supplémentaires et l’achèvement des travaux de modernisation du réseau d’irrigation pour la reconversion collective en irrigation localisée sur une superficie de 60.000 hectares.
Pour ce qui est des semences, la DEPF a chiffré les stocks actuels à 1,7 million de quintaux de semences, « sélectionnées à des prix incitatifs avec une subvention de stockage maintenue à 5 dirhams le quintal par mois pendant 9 mois sans dépasser 220.000 quintaux », a-t-elle souligné. Et de noter, en ce qui concerne les engrais, que le marché sera approvisionné de plus de 500.000 tonnes.
Commentant les tendances observées au niveau du secteur de la pêche, la DEPF a observé un repli  de 5,7% du volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale au terme des dix premiers mois de l’année 2017, contre une hausse de 11,3% l’année passée.
L’application des mesures de repos biologique et le renforcement du dispositif de contrôle contre la pêche illicite expliquent principalement ce recul, selon la DEPF.
« Par type de poisson, cette évolution provient du recul des débarquements de poissons pélagiques de 4,2%, des algues de 77,8% et de poissons blancs de 9,8% », a-t-elle précisé.
La DEPF a toutefois noté une appréciation de 6,5% de la valeur de ces débarquements, après une hausse de 7% l’année précédente, due particulièrement au bon comportement des captures des céphalopodes qui ont enregistré une progression de +26,6%.

Alain Bouithy
Samedi 30 Décembre 2017

Lu 1010 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.