Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bac, Ramadan et anxiété de la performance ou la nature appréhensive d’un sésame présumé

440.000 candidats dont 48% de filles, plancheront dans quelques jours sur le baccalauréat à travers le Royaume




Cette année, ils sont 440.000 lycéens de première année et de terminale dont 48% de filles, à plancher sur le baccalauréat à travers le Royaume. Pour la cuvée 2018, 100.534 d’entre eux postuleront pour le fameux sésame et passeront l’examen en tant que candidats libres. Plus de la moitié de ce beau monde, soit quelque 245.000 candidats passeront les épreuves technique et scientifique. Selon les autorités, c’es 10% de plus par rapport à l'année précédente. Les dates des épreuves de l’examen national du Bac ont été fixées par le ministère les 5, 6, 7 et 8 juin 2018, tandis que les sessions de rattrapage sont prévues pour les 10, 11, 12 et 13 juillet 2018.
Pour ce qui est des mesures prises afin de prévenir toute tricherie, les plus importantes sont, sans aucun doute, l’imposition d’un document sur l’honneur dûment signé et légalisé ainsi que l’interdiction d’introduire les smartphones dans l’enceinte des 20.830 salles dédiées aux examens des 1500 centres du Royaume.
Mais au-delà de l’aspect technique tournant autour de cet examen qui fait figure de passeport pour un passage vers d’autres cieux, il faut voir en cette période stressante pour les adolescents, une phase importante dans leur vie, car leur futur en dépend.  A l’approche des épreuves du mois de juin, alors que d’aucuns peaufinent les derniers détails en potassant leurs fiches, nombre d’adolescents, qu’ils soient ou non de nature appréhensive, se laissent déborder par l’anxiété et souvent cela n’a rien à voir avec leur niveau scolaire, bon ou mauvais fût-il.
En effet, face à cette épreuve à l’enjeu vital, le candidat, impressionné par le caractère solennel de la chose, peut sombrer dans un état d’anxiété voire de panique dû au regard d’autrui. Aussi il aura, en plus de maîtriser son sujet, le devoir de surmonter la crainte de perdre ses moyens, la peur d’échouer et tout un état d’âme qui s’installe parfois bien avant la date du baccalauréat et qui handicape les plus fragiles. Ils développent donc des symptômes invalidants qui ne doivent aucunement échapper à leurs parents qui se doivent d’être plus auprès de leur enfant et l’accompagner au sens large du mot surtout en cette période cruciale.
Son entourage aura donc un rôle déterminant à jouer de par une préparation mentale autant efficace que la maîtrise des sujets révisés et la préparation de l’examen, afin de combattre des préjugés qui pourraient s’avérer catastrophistes pour la suite de l’aventure.
La réussite à un examen se joue rarement en tout ou rien et une mauvaise prestation n’est pas un arrêt de mort, au regard des sessions de rattrapage surtout quand il a été soigneusement préparé. Aussi, il est tout à fait naturel d’être intimidé par ce type de situation. In fine, il ne faudra en aucun cas se laisser aller à l’anxiété de la performance malgré les enjeux qui ouvrent de nombreux débouchés que l’on aura espéré ou pas.  Motivation et implication se conjuguant souvent avec les bons résultats, on ne peut que souhaiter bonne chance à nos futurs bacheliers surtout en cette période ramadanesque où une bonne partie de leurs capacités intellectuelles est malmenée par le fait de jeûner et de manquer de calories.

Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 29 Mai 2018

Lu 630 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés