Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins treize morts dans des orages et des inondations dans le sud de la France

La crue a atteint un niveau sans précédent depuis 1891 dans la vallée moyenne de l'Aude




 Treize personnes ont perdu la vie dans des pluies violentes et inondations qui se sont abattues dans la nuit de dimanche à lundi dans le sud de la France, où localement la crue a atteint un niveau sans précédent depuis 1891, provoquant aussi des dégâts impressionnants.
Ces trombes d'eau ont fait treize victimes, dont une religieuse "emportée par l'eau", a précisé le préfet du département de l'Aude (sud), Alain Thirion.
"Une personne au moins a été emportée dans son sommeil, (pour) les autres, les conditions ne sont pas tout à fait complètement établies à ce stade", a ajouté le préfet sur la chaîne BFMTV.
Par ailleurs, une personne a été blessée dans "l'effondrement d'une maison" et transportée à l'hôpital, a-t-il précisé.
Le niveau atteint lundi matin par la crue dans la ville de Trèbes, dans la vallée de l'Aude, est sans précédent depuis 1891, c'est-à-dire "pas loin de 7 mètres", a indiqué à l'AFP le service Vigicrues.
Avec plus de 250 interventions des pompiers dans la nuit, l'Aude a été particulièrement touchée par l'épisode orageux. En l'espace de 5 heures, "entre 160 et 180 mm d'eau sont tombés sur l'agglomération de Carcassonne", selon le préfet. « Ce bilan risque d'évoluer », a-t-il dit alors que dans les communes les plus touchées, "l'accès des secours est quasiment impossible". "On va envoyer dans un certain nombre de cas des hélicoptères (...) "les premiers hélicoptères ont décollé", a indiqué le préfet en début de matinée.
Selon le ministère français de l'Intérieur, des renforts de sécurité civile sont aussi en cours d'acheminement.
Le Premier ministre français Edouard Philippe a annoncé qu'il se rendra sur place "cet après-midi".
"Toutes mes condoléances aux familles des trois victimes des inondations", a tweeté de son côté le ministre français de la Transition écologique, François de Rugy, avant que le bilan des victimes n'augmente.
Dans le nord du département de l'Aude, une quinzaine de localités sont dans "une situation délicate", et six dans une "situation préoccupante", selon le préfet.
Au nord de Carcassonne, toutes les routes sont coupées, selon les autorités. Dans cette zone, les écoles ont été fermées. Les autorités locales ont demandé aux habitants de rester chez eux.
Dans plusieurs communes, les niveaux sont supérieurs à deux mètres d'eau.
L'eau est montée de 8 mètres en 5 heures à Trèbes et la crue pourrait atteindre 10 mètres en milieu de journée.
"Il faut à tout prix éviter de prendre son véhicule et d'aller sur la route", a asséné le préfet Alain Thirion, rappelant que la plupart des routes étaient coupées et l'autoroute "dans une situation délicate".
Selon l'institut météorologique national Météo France, la vallée centrale de l'Aude connaît "une crue de grande ampleur" en raison des "apports très conséquents reçus depuis les affluents de la Montagne noire" qui devaient se poursuivre "jusqu'en matinée".
"C'est ce qu'on appelle un épisode cévenol, ou épisode méditerranéen intense", explique Vigicrues, avec "la concomitance d'une mer chaude en fin d'été, de remontées d'air chaud et assez humide du sud qui traverse la Méditerranée et vient buter sur les reliefs du Massif central et de la Montagne noire".
Outre l'Aude, six autres départements du Sud étaient en vigilance orange lundi matin.
En Espagne voisine, la tempête Leslie a frappé dimanche avec moins d'intensité que prévu. La ville de Zamora (ouest) a enregistré des rafales de 100 km/h et des chutes d'arbres ont provoqué des coupures de courant affectant quelque 400 personnes.
Initialement un ouragan, Leslie errait sur l'océan Atlantique depuis le 23 septembre et s'était transformé en tempête post-tropicale à son arrivée sur les côtes portugaises dans la nuit de samedi à dimanche. Des vents record de 176 km/h, arrachant des arbres et privant provisoirement d'électricité des centaines de milliers de personnes, avaient été enregistrés au Portugal.

Mardi 16 Octobre 2018

Lu 627 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com