Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arrestation de quatre individus soupçonnés de trafic de drogue et de psychotropes




Arrestation de quatre individus soupçonnés de trafic de drogue et de psychotropes
Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a arrêté jeudi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, quatre individus, dont deux femmes, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de drogue et de psychotropes.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a relevé, dans un communiqué, l'arrestation du premier mis en cause et de sa mère, tous deux ayant des antécédents judiciaires, ainsi que d'une dame qui était en leur compagnie.
Les opérations de recherche ont permis de trouver en leur possession 1.200 comprimés psychotropes et 23.000 dirhams qui pourraient être le butin du trafic de drogue, précise le communiqué.
Les investigations et recherches continues, menées dans le cadre de cette affaire, ont permis l'arrestation d'un quatrième individu qui fait l'objet d'un avis de recherche au niveau national pour trafic de drogue, car il est soupçonné d’être le principal destinataire de la quantité de drogue saisie, d'après la même source.
Les suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, qui s'inscrit dans le cadre des efforts continus déployés par les services de sûreté afin de lutter contre le trafic de drogue et des psychotropes, a conclu la DGSN.

Samedi 29 Juin 2019

Lu 579 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau