Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arrestation d'un individu ayant menacé et harcelé une usagère de la route




La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Elle mettait en scène une jeune femme, en pleurs et visiblement en panique, poursuivie par deux hommes dans une autre voiture, tenant à lui barrer la route et lui intimant de s’arrêter. Les scénarios et versions de l’incident se sont succédé depuis la mise en ligne de la vidéo. Des scénarios dont il est difficile de tirer le vrai du faux. Une chose est sûre, après avoir accordé des interviews face caméra à un site électronique, un homme omniprésent sur la vidéo a été arrêté mercredi soir à Casablanca, par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca. Considéré comme suspect dans un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le jeune homme « a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin d’élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire », indique la DGSN. Pour rappel, dans la séquence filmée et publiée, on peut y apercevoir ledit suspect, passablement énervé, se mettre devant la voiture de la jeune femme, tout en proférant des insultes et en tapant violemment sur le capot. En amont, et d’après le communiqué de la DGSN, la victime aurait subi une agression verbale et physique, conjuguée au harcèlement sexuel de la part du conducteur d’une voiture et de son compagnon. Et si on remonte un peu plus loin, le témoignage d’un homme diffusé hier par un site électronique, aurait fait état d’insultes et d’invectives entre la jeune femme et les deux hommes, dont le témoin affirme qu’ils n’étaient pas en état d’ébriété, contrairement aux informations qui circulaient. Avant-hier, sur le même site, le jeune homme que l’on voit sur la vidéo publiée par la prétendue victime, avait fait son mea culpa, sans oublier de rappeler que s’il était énervé c’est parce qu’il n’acceptait pas d’être filmé. Toutefois, ses excuses n’ont pas empêché son arrestation par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, alors que dans le même temps, les investigations se poursuivent en vue d'arrêter le deuxième suspect qui a été identifié. 

S.D
Jeudi 26 Décembre 2019

Lu 1118 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif