LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arbitrage : après les stades, les salles de conférence : Yahya Hadqa, un Marocain instructeur technique de la FIFA

Vendredi 8 Janvier 2010

Arbitrage : après les stades, les salles de conférence : Yahya Hadqa, un Marocain instructeur technique de la FIFA
Autrefois, la Ligue du Souss ne comptait qu’une poignée d’arbitres de ligue et  pas un seul inter-ligue. L’éloignement et la  marginalisation n’y étaient pas étrangers. Il a fallu donc se battre pour que tout cela change.
Et depuis, il y a eu Youssef Ouzgane, Mohamed Birich, les deux premiers arbitres fédéraux du Souss dans les années soixante-dix. Puis Mohamed Jiyed, dont le fils Redouane est aujourd’hui le plus jeune arbitre international du Maroc(1979). Excellent arbitre, Jiyed n’a pu accédé au grade international faute d’une proposition à temps. C’est ce qui le poussa d’ailleurs à se consacrer à la formation.
Ensuite, vinrent Yahya Hadqa, Abdallah El Achiri et Abdelmajid Bouâafia et Ahmed Belkhater (juges internationaux). La politique de rajeunissement engagée par la ligue a permis de former deux autres internationaux : Khalid Ramssis et Redouane Jiyed et Saïd Nouri, arbitre international de FUTSAL.
Hadqa fut donc le premier arbitre international issu du Souss. Après une carrière exemplaire, il  prit sa retraite en 2001 et se consacrera  à la formation.
Parcours d’un grand chevalier. Tout jeune, il pratique le cross country à l’Ecole et remporte trois titres nationaux scolaires et deux titres nationaux avec le Raja. Il est 6ème au Cross des Nations au Pays de Galles (Royaume -Uni).
Devenu professeur d’EPS,il se consacre à l’arbitrage.Arbitre de Ligue en 1974, il  gravit tous les échelons : Inter-ligue en 1979, Fédéral en 1989 et International de 1993 à 2001.
Il est membre de la CCA de  2001 à 2007,puis directeur national de l’arbitrage en 2008. Décidé à se consacrer à la formation, il suit  un stage de l’UAFA (Union Arabe de Football Association), participe à des stages de formation d’instructeurs nationaux  à  Alger (2003), Tunis (CAN 2004) et  un stage CAF-UEFA (2006). Il suit deux stages d’évaluateurs d’arbitres en 2004 à Tunis et en 2007 à Alger.
En 2008,il est nommé instructeur technique de la FIFA et intègre le groupe de ses formateurs placé sous la direction de l’Espagnol Fernando Tresaco, directeur du département d’arbitrage.
Il y a quatre instructeurs technqiues en Afrique : 02 Anglophones et 02 Arabophones/francophones.Hadqa dépend de la zone du Caire qui couvre le Maghreb Abdijan, Yaoundé et Gaborone. Chaque zone compte un instructeur technique, un instructeur physique, un officier de Développement (D.O.) et un responsable du bureau de développement (R.D.O.).
Par ailleurs, Yahya Hadqa a suivi deux stages de formateurs de la FIFA à Madrid  et en Algarve au Portugal  en  2009 et ce, dans le cadre du RAP (Referee Assistance Program). Depuis sa nomination, il a encadré des stages à différents niveaux : Futuro 03 à Tunis en août 2008 (programme pour instructeurs locaux), stages à Bamako (Mali), Yaoundé (Cameroun), Kinshassa (Congo) pour francophones et au Caire pour arabophones, soit un total 142 instructeurs.
Par ailleurs, il a encadré plusieurs stages d’arbitres de haut niveau (Maroc, Algérie, Lybie, en Tunisie, Mauritanie, Egypte, Sénégal, Mali, Guinée Conakry) ainsi que dans le cadre du programme ‘’Win in Africa with Africa’’ (Gagner en Afrique avec l’Afrique) et aussi des stages  dans le cadre de la collaboration FIFA-CAF.
Yahya Hadqa a également encadré le stage du Panel des Contrôleurs d’arbitres internationaux en 2009 au Caire et deux stages des arbitres seniors de la CAF à Alger en 2008 et au Caire en juillet 2009. Il a également assuré l’encadrement des arbitres dans deux compétitions africaines de la CAF, la Coupe CHAN (Coupe  des joueurs  locaux) et la CAN des  moins de 17 ans.
Enfin,il est intervenu dans le stage des arbitres Elite de la CAF au Caire en  2009 (groupe de la Coupe d’Afrique/Coupe du Monde). Il est à noter, à ce propos, que le Maroc sera représenté par Radouane Achik assistant international du trio du Malien Koman Coulibaly.
Comme nous lui avons demandé son appréciation sur l’arbitrage africain, Yahya Hadqa nous a dit que l’Afrique était en marche qu’on rajeunissait  les effectifs et mettait en place des programmes nationaux de formation des arbitres. Et d’ajouter: «La preuve, tous les matches de qualification pour la Coupe du Monde et la CAN se sont déroulés sans problèmes».
La présence de Yahya Hadqa  à ce niveau-là est une fierté pour tous les  Marocains et fait de lui un ambassadeur itinérant  de son pays en Afrique.


M’BARK CHBANI

Lu 1547 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe












Inscription à la newsletter