Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appui international grandissant à l'initiative marocaine d'autonomie


Libé
Dimanche 26 Mai 2024

Djibouti
 
Djibouti s’est félicité, devant les membres du Comité des 24 (C24) de l’ONU, du soutien international grandissant à l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara marocain.

“Nous nous réjouissons de voir que cette initiative, conforme aux principes du droit international, de la Charte de l’ONU, ainsi qu’à toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale, jouit désormais d’un soutien mondial grandissant”, a souligné Youssouf Aden Moussa, conseiller à la Mission permanente de Djibouti auprès de l’ONU.

Aden Moussa, qui s’exprimait lors du séminaire régional du C24 pour les Caraïbes tenu du 14 au 16 mai à Caracas au Venezuela, a également salué les efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc pour trouver une solution politique à ce différend régional.

Il s’est en outre félicité de la participation à ce séminaire des représentants des populations du Sahara marocain, rappelant que ces représentants ont été démocratiquement réélus lors des élections de 2021.

Il a également exprimé l’engagement de Djibouti à soutenir tout élan et impulsion nécessaire dans le cadre du processus politique mené sous les auspices exclusifs du Secrétaire général des Nations unies et de son Envoyé personnel en vue de parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis à ce différend régional tel que recommandé par les résolutions du Conseil de sécurité.

Et de conclure qu’uniquement la solution politique à ce différend régional ainsi que le renforcement de la coopération régionale qu’elle offre aux pays du Maghreb "contribueront énormément à la stabilité et à la sécurité du Sahel".
 
Le Commonwealth de la Dominique

Le Commonwealth de la Dominique a réaffirmé, lors du séminaire régional du C24, son "plein soutien" au plan d’autonomie au Sahara, le considérant comme "la base” pour une solution réaliste et pragmatique à ce différend régional.

"La Dominique soutient pleinement le plan d'autonomie présenté par le Royaume du Maroc pour mettre fin au conflit du Sahara et le considère comme la base de la solution réaliste et pragmatique vers la stabilité et la paix dans la région", a souligné l’ambassadeur Kelver Dwight Darroux, représentant permanent adjoint du Commonwealth de la Dominique à l’ONU.
Il a, dans ce cadre, relevé que plus de 107 pays apportent leur soutien à l’initiative marocaine.

Exprimant le "plein soutien" de son pays au processus politique mené sous l’égide de l’ONU en vue de parvenir à une solution réaliste, pragmatique et mutuellement acceptable à ce conflit régional autour du Sahara marocain, il a souligné le rôle du SG de l’ONU pour faire avancer les efforts vers un règlement de cette question conformément aux recommandations du Conseil de sécurité.

Il a également mis en avant le rôle de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura dans la relance du processus politique comme en témoigne sa visite à Rabat le 4 avril 2024.

Le diplomate a, par là même, renouvelé l’appel de son pays à un engagement continu du Maroc, l’Algérie, de la Mauritanie et du "polisario" dans le processus des tables rondes, conformément à la résolution 2703 du Conseil de sécurité.

L’ambassadeur de la Dominique a saisi cette occasion pour saluer le Maroc pour ses efforts visant à promouvoir le développement au Sahara marocain, en permettant d’y améliorer la qualité de vie et d’offrir de larges opportunités aux populations locales.

"Le développement du Sahara s'est manifesté par l'amélioration des infrastructures et des soins de santé, de l'éducation et du logement", a-t-il ajouté.
Il a, par ailleurs, salué l’adhésion du Maroc au cessez-le-feu et aux Accords militaires qui va contribuer davantage à la paix dans la région.
 
Le Gabon
 
Le Gabon a souligné, devant les membres du Comité des 24 de l’ONU, que l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara, qui jouit d’un fort soutien international, présente des perspectives "crédibles" pour résoudre définitivement le différend régional autour du Sahara marocain.

"Nous restons convaincus que l’initiative marocaine d’autonomie présente des perspectives crédibles, viables et de compromis, permettant non seulement de mettre fin à l’impasse politique actuelle, mais aussi de parvenir à une solution politique négociée et acceptable pour résoudre enfin ce différend régional qui persiste”, a souligné Lia Berthiana Bouanga Ayoune, conseiller à la Mission permanente du Gabon auprès de l’ONU.

Intervenant lors du séminaire régional du C24 pour les Caraïbes tenu récemment à Caracas, la diplomate a relevé que l’engouement autour de l’initiative marocaine marquée notamment par l’adhésion d’une centaine de pays du monde montre bien sa fiabilité, notant que la crédibilité de cette initiative a toujours été affirmée dans les résolutions successives du Conseil de sécurité.

Evoquant la dynamique de développement socioéconomique dans les provinces du Sud, elle a indiqué que le Maroc déploie des efforts permanents pour l’amélioration des conditions de vie des populations de cette région, relevant que le nouveau modèle de développement pour les provinces sahariennes lancé en 2015 a fortement impacté à la hausse les indices de développement humain.

Ces progrès socioéconomiques renforcent la coopération internationale dans la région, a-t-elle dit, signalant qu’aujourd’hui, plus d’une trentaine de pays à travers le monde dont le Gabon ont ouvert des consulats généraux à Laâyoune et Dakhla.

De même, la diplomate gabonaise s’est félicitée des réalisations substantielles du Maroc en matière de droits de l’Homme, saluant à ce propos le renforcement du rôle des commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme à Laâyoune et à Dakhla, la coopération bilatérale avec le Haut-commissariat aux droits de l’Homme, les organes conventionnels et les procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.
Elle a rappelé dans ce cadre que ces efforts ont été salués par les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment la 2703 adoptée en octobre 2023.

Après avoir salué les efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura, en faveur de la relance du processus politique sous les auspices exclusifs des Nations unies, la diplomate gabonaise a appelé à la reprise des tables rondes avec les quatre mêmes participants, en vue de parvenir à une solution politique viable, tel que recommandé par les nombreuses résolutions du Conseil de sécurité adoptées depuis 2007.

Par la même occasion, elle s’est félicitée de la participation des représentants du Sahara marocain réélus démocratiquement lors du scrutin de septembre 2021, aux différents séminaires régionaux du C24, y compris celui réuni à Caracas.
 
La Zambie
 
La République de Zambie a réitéré, vendredi à Rabat, son soutien à l'intégrité territoriale et à la souveraineté du Maroc sur l'ensemble de son territoire, y compris le Sahara marocain, soulignant la pertinence du plan marocain d'autonomie comme la seule solution "crédible, sérieuse et réaliste".

Cette position a été exprimée dans un communiqué conjoint publié à l'issue des entretiens du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, avec le ministre zambien de la Justice et ministre par intérim des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mulambo Haimbe.

Dans ce communiqué, M. Haimbe a réitéré le "plein soutien" de son pays au plan d’autonomie présenté par le Royaume du Maroc et a mis l'accent sur sa pertinence comme la seule solution "crédible, sérieuse et réaliste".

Le responsable zambien a également salué les efforts des Nations unies en tant que cadre exclusif pour parvenir à une solution réaliste, pratique et durable au différend autour du Sahara marocain.

Saluant la "valeur positive" de cette décision, M. Bourita s’est félicité de "l'évolution positive" des relations entre les deux pays frères au fil des années avec l'ouverture, en octobre 2020, de l'ambassade de Zambie à Rabat et de son consulat général à Laâyoune, ainsi que sa participation, le 15 janvier 2021, à la Conférence ministérielle de soutien à l'Initiative d'autonomie sous la souveraineté du Royaume, organisée à l'invitation du Maroc et des États-Unis d'Amérique.


Lu 652 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30





Flux RSS
p