Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ambiance ramadanesque à la maison d'enfants de Témara

91 enfants bénéficient des services de protection tout au long de l’année scolaire




 A la maison d'enfants de Témara, une "grande famille" pas comme les autres savoure une ambiance ramadanesque qui flotte dans l'air une fois le seuil de la maison franchi. Une atmosphère empreinte de spiritualité et de fraternité comme c'est le cas dans tous les foyers marocains en ce mois béni.
 Abritant des enfants âgés entre 6 et 20 ans, cette maison offre des services de protection au profit de 91 enfants, dont 49 au primaire, 28 au collège et 14 au lycée. Issus des communes de Témara, Sidi Yehya, Aïn Atiq, Aïn Aouda, Harhoura, Skhirat, Mers Lkhir ou autres, ces enfants sont dans leur majorité des orphelins, abandonnés, de parents divorcés, ou en situation sociale difficile. Ils se partagent cet espace de vie et de convivialité géré par l'association islamique de charité (Al jam3ia Al Khayria Al Islamiya), sous tutelle de l'Entraide nationale, qui offre le gîte et le couvert à ces enfants en situation de précarité, tout en leur assurant une scolarité dans des conditions normales.
La convivialité et le sentiment d’appartenance à cette "grande famille" prennent une saveur particulière au mois de Ramadan, autour de la table du ftour, et les moments qui précèdent la rupture du jeûne. Passer le mois de Ramadan dans cette maison d'enfants, ouverte aux enfants le long de l'année scolaire, c'est comme vivre au sein d’une vraie famille qui garantit à ces enfants l’hébergement, la nourriture et un soutien scolaire tellement indispensable en ces temps d’examens de fin d’année.
Malgré leurs conditions sociales difficiles, ces enfants vivent en harmonie, dans une ambiance de partage et de soutien. Comme dans toutes les familles, dès qu’ils terminent leurs cours, ils se pressent à rentrer au centre pour regarder leurs dessins animés préférés ou un match de foot grâce à l’abonnement aux chaînes sportives souscrit par le centre, a fait savoir le directeur de cette maison d'enfants, Mostapha Attab.
Cette maison qui ferme ses portes en juillet pour ouvrir au début de l’année scolaire, comprend une bibliothèque, une salle d'informatique, un centre de soutien scolaire, une cantine et une mosquée. Elle propose aux enfants plusieurs activités ludiques, sportives et instructives ainsi que des services d’assistance sociale.
Le centre prévoit également en ce mois sacré, une célébration particulière de Laylat Al Qadr (Nuit du Destin), ainsi qu’une distribution d’effets vestimentaires à 50 enfants du primaire à l’occasion l’Aïd Al Fitr, a-t-il poursuivi.
Bien qu’elle soit sous la tutelle de l’Entraide nationale, la maison d’enfants de Témara, comme tous les centres de protection sociale, reçoit chaque année un don Royal à l’occasion du mois sacré de Ramadan. L’autre source de financement provient des taxes d’abattage, a relevé le directeur du centre.

Mercredi 21 Juin 2017

Lu 654 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés