Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alerte aux substances toxiques dans les fournitures scolaires

Les associations de protection du consommateur visent les produits chimiques tels que les phtalates




 Passage obligé en cette période de la rentrée des classes, l’achat des fournitures scolaires est particulièrement mouvementé cette année. Après la légère hausse du prix des cahiers, se profile à l’horizon la menace des substances extrêmement nocives à la base de certaines fournitures.
En effet, dans un communiqué relayé par plusieurs médias, le Forum marocain du consommateur dit avoir alerté les autorités quant aux «couvertures de cahiers en plastique et aux crayons ‘’made in China’’, qui contiendraient des matières cancérigènes et toxiques».
La sonnette d’alarme tirée par l'association qui œuvre pour la protection du consommateur a trouvé écho auprès de la Fédération marocaine des droits du consommateur. Interrogé par nos confrères d’Aujourd’hui le Maroc, son président, Bouazza Kherrati, a avoué être également préoccupé, notamment, par «les substances chimiques telles que les phtalates que l’on retrouve dans les gommes, les trousses, les sacs».
Une crainte justifiée à la lumière du danger symbolisé par ces phtalates, un groupe de produits chimiques couramment utilisés comme plastifiants, et dont la menace réside dans leur faculté à affecter le système immunitaire à travers les voies respiratoires des enfants. Or, comme l’a indiqué le président de la Fédération marocaine des droits du consommateur, toujours d’après la même source «les enfants mettent les stylos et les crayons dans leur bouche». Chose qui faciliterait logiquement la transmission des substances nocives susceptibles de provoquer un cancer.
A vrai dire, l’angoisse alimentée par ce risque sanitaire dépasse nos frontières. De l’autre côté de la Méditerranée, en France particulièrement, l’Agence nationale de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a elle aussi décidé de braquer les projecteurs sur la toxicité de certaines fournitures scolaires parfumées, extrêmement nocives pour les voies respiratoires des enfants. «Tout ce qui sent bon, il vaut mieux oublier par exemple les feutres qui sentent la fraise, la vanille, la banane ; les gommes parfumées émettent des composés organiques volatils qui ne sont absolument pas bons à respirer», a déclaré Florence Clément, membre de l’Ademe, à France Info. Et d’ajouter :«Ces composés intègrent nos voies respiratoires et peuvent devenir irritants et avoir des effets à plus long terme». Ainsi, l’agence recommande aux parents d’opter pour des produits dépourvus de solvants. Et ce n’est pas tout.
La liste est bien plus longue. Voici un tour d’horizon sur les fournitures scolaires à proscrire définitivement des cartables pour le bien de vos enfants. A commencer par les correcteurs. Devenus outil indispensable, ils contiennent des solvants organiques toxiques qui, une fois inhalés, agressent outre les voies respiratoires, le foie et les reins. L’alternative pourrait être le ruban correcteur couvrant. Ensuite, les gommes colorées, en plastique ou aromatisées, sont à bannir. Comme les enfants ont la fâcheuse tendance à les mâchonner, ils s’exposent à une quantité dangereuse de phtalates qui passe dans la salive ou dans le suc gastrique. Et puis, il y a les surligneurs classiques. Ils sont emballés dans du plastique mais contiennent également des solvants organiques, des conservateurs à base d’aldéhyde que l’on classe dans la catégorie des composés organiques volatils, les fameux COV. Ce produit est particulièrement irritant pour les yeux, le nez et la gorge. D’ailleurs, depuis 2004, il est considéré par l’OMS comme cancérogène pour les zones du nasopharynx et des fosses nasales.

Chady Chaabi
Vendredi 7 Septembre 2018

Lu 2445 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés