Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aggravation du déficit commercial de 15,8% à fin octobre 2016




Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 15,8% à fin octobre 2016, s'établissant à 149,171 milliards de dirhams (MMDH) contre 128,815 MMDH un an auparavant, selon l'Office des changes qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs d’octobre 2016.
Cette aggravation est attribuable à l’augmentation des importations (+7,5%), plus importante que celle des exportations (+1,5%), explique l'Office des changes, notant que le taux de couverture des importations par les exportations s'est situé à 55,3%, contre 58,5% à fin octobre 2015.
L'accroissement des importations de 310,5 MMDH à 333,650 MMDH est essentiellement dû à la hausse des acquisitions de biens d'équipement (+23,8%), de produits alimentaires (+20,7%), de produits finis de consommation (+15,5%) et de demi-produits (+6,4%), rapporte la MAP.
Cette progression a été atténuée, en revanche, par la baisse des approvisionnements en produits énergétiques de 21,5% et en produits bruts (-15,9%) durant les dix premiers mois de 2016, indique la même source, relevant que hors achats de biens d'équipements et de demi-produits, les importations demeurent relativement stables.
Concernant les exportations, elles ont passé de 181,685 MMDH à fin octobre 2015 à 184,479 MMDH durant les dix premiers mois de 2016, et ce en dépit de la baisse des ventes de phosphates et dérivés (-12,8%), souligne l'Office.
Cette évolution trouve son origine dans la hausse des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement celles du secteur "automobile" (+12,2%), de l'"électronique" (+11,9%), de l'"Aéronautique" (+10,2%), de l'"Industrie pharmaceutique" (+6,6%), de l'"Agriculture et agroalimentaire" (+5,6%) et du "Textile et cuir" (+5,3%), précise la même source.

Jeudi 17 Novembre 2016

Lu 2151 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.