Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agadir abrite le deuxième forum maroco-chinois

La signature de nombreux accords renforce la coopération entre les deux pays




Pour renforcer la coopération entre le Maroc et la Chine, la ville d’Agadir a accueilli, les 26 et 27 mars 2018, la deuxième édition du Forum d’amitié maroco-chinoise. Cet événement économique, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été marqué par la présence d’une forte délégation ministérielle et plus de 200 opérateurs chinois représentant les secteurs public et privé.
Au cours de la séance d’ouverture, l’ensemble des intervenants ont salué l’importance de cette édition qui coïncide avec le 60ème anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays (1er novembre 1958) devenant ainsi le premier pays africain à reconnaître la République Populaire de  Chine. La dernière visite Royale en Chine en mai 2016 a connu d’ailleurs la signature de 15 accords économiques et culturels.
Au cours de son intervention, le ministre du Tourisme, Mohamed Sajid, s’est félicité de l’accord signé entre les deux pays sur l’exemption de visa d’entrée pour les ressortissants chinois. Il a ajouté que «grâce à cet accord le nombre de ressortissants est passé de 10.000 touristes à 100.000 en 2017…l’objectif étant d’atteindre 500.000 visiteurs à l’horizon 2020». Pour sa part, le président de la région Souss-Massa, Brahim Hafid, a déclaré que «la région ambitionne d’accueillir de grands investissements tel le projet de la Cité Mohammed VI de Tanger Tech surtout après la présentation de la déclinaison régionale à Agadir du Plan d’accélération industrielle (PAI)».
Sur ce point, l’ambassadeur de la Chine à Rabat, Li Li, a indiqué qu’il faut mettre en synergie la Route de la soie et le PAI pour prévaloir leur complémentarité dans les secteurs de l’industrie, des chemins de fer, de la pêche, de l’automobile et des énergies solaires. Rappelant que le Maroc a signé le protocole d’accord sur «la Ceinture et la Route de la soie», qui lui permet  d’accéder aux investissements chinois. Dans ce cadre, la Chine est distinguée comme 3ème partenaire commercial du Maroc avec un volume global des échanges de 39,5 milliards de dirhams en 2016, soit une évolution de 18,2% entre 2001 et 2016.
Pour sa part, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture chargé de la Pêche, Mbarka Bouaida, a souligné  l’importance de l’aquaculture comme nouveau domaine que le Maroc tient à développer. A cette occasion, Mme Bouaida a fait appel aux investisseurs chinois dans l’optique d’apporter leur savoir-faire et leur technicité en la matière. Elle a ajouté que la région Souss-Massa offre un potentiel important en termes de superficie, de l’ordre de 4.110 ha et une production de plus de 80.000 t/an.
Afin de consolider ces relations économiques et scientifiques entre les deux pays, cette édition a connu la participation d’une importante délégation chinoise : 97 opérateurs représentant les différents secteurs économiques et industriels, les représentants de 10 villes chinoises et 7 provinces. De plus, en marge de ce Forum d’amitié maroco-chinoise, 11 protocoles d’entente ont été signés entre opérateurs marocains et chinois dans le cadre de la coopération décentralisée.
Par ailleurs, la Chambre de commerce d’Agadir a abrité des séances de travail B2B et qui ont rassemblé des entreprises chinoises et sociétés marocaines représentant les secteurs de l’industrie lourdes, des BTP, de l’industrie automobile, des équipements de transport, de la santé, de l’énergie solaire, de l’agroalimentaire, de l’import et l’export du thé.
Côté scientifique, la présidence de l’Université Ibn Zohr a accueilli les présidents de l’Université de Shanghai Jiao Tong et celle de Nixia, une rencontre qui fut couronnée par la signature de deux accords dans le secteur de la médecine et de l’enseignement des langues chinoise et arabe.
Au terme de ces deux journées de travail, les participants ont exprimé leur engagement quant à la mise en œuvre des protocoles qui «visent la mise en place d’un vrai cadre de partenariat entre les deux pays».

Samedi 31 Mars 2018

Lu 3329 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021