Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Afriquia Gaz affiche de bonnes performances




Au titre de l’exercice 2017, la société Afriquia Gaz, spécialisée dans le conditionnement et la distribution du GPL, affiche des résultats financiers en forte progression, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats annuels d’Afriquia Gaz, les analystes financiers mettent en avant une hausse de 19,8% du résultat net part du Groupe (RNPG) de la société, cotée en Bourse, à 573,6 millions de dirhams (MDH), pour une marge nette en léger retrait de 0,4 point à 13%, rapporte la MAP.
Suivant la même tendance, le chiffre d’affaires de la filiale d'Akwa Group se hisse de 24,2% à 4,42 milliards de dirhams (MMDH), profitant de la hausse des prix du pétrole ainsi que de l’augmentation de 2,8% des tonnages écoulés à 1.010,9 KTM pour un marché ayant enregistré une évolution de 3,5%, relève la même source.
De son côté, le résultat d’exploitation se bonifie de 15% à 769,5 MDH, a-t-elle ajouté, notant cependant que la marge opérationnelle, dans la lignée du S1 2017, enregistre une baisse de 1,4 points à 17,4%, suite essentiellement à l’alourdissement des charges d’exploitation (effet ciseau suite à la hausse des prix du pétrole dans un contexte de libéralisation des importations).
Sur le plan bilanciel, les analystes de BMCE Capital Bourse soulignent que le fonds de roulement d’Afriquia Gaz, tout en restant négatif (investissements importants financés en partie par des ressources à court terme), s’améliore comparativement à 2016.
Il passe, ainsi, de -256,2 à -119 MDH, suite à l’amélioration du passif courant, ont-ils expliqué, relevant que l’excédent en fonds de roulement (EFR) enregistre un bond de plus de 60% à 645,5 MDH, profitant de meilleurs délais fournisseurs ainsi que d’une légère amélioration des conditions de remboursement par la Caisse de compensation.
Par conséquent, la trésorerie nette ressort à 525,6 MDH, contre 142 MDH une année auparavant.
En matière d’endettement, la dette nette du groupe recule de 56,2% à 329,7 MDH, profitant essentiellement de l’amélioration de la trésorerie nette pour un Gearing de 13,5% (contre 33,7% en 2016) et des ratios de solvabilité largement soutenables avec une dette nette sur excédent brut d'exploitation (EBE) de 0,3x et des charges d’intérêts sur EBE de 3,9%.
Au volet perspectives, Afriquia Gaz escompte tracer une feuille de route en ligne avec son marché afin d’améliorer ses performances et d’asseoir davantage son leadership.

Mercredi 7 Mars 2018

Lu 1023 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.